Partager :

Ben Gourion voulait un Neguev, coeur vivant et dynamique de l’Etat Hébreu. Cela va bien arriver un jour. Israël investit des centaines de millions de shekels chaque année sur les infrastructures visant à transformer la ville du désert, Beersheva, en « plaque tournante de la cyber-sécurité mondiale. »

L’effort implique la relocalisation de laboratoires nationaux, des unités de renseignement militaires et des organisations C4I, une nouvelle unité de cyber-sécurité, un nouveau parc industriel co-localisé avec l’Université Ben Gourion et un train à grande vitesse qui devrait raccorder la mer Rouge à Tel-Aviv. « Nous avons toujours su que nous avons un pays où coulent le lait et le cyber, » a déclaré Netanyahu.

Les exportations d’Israël dans le domaine du cyber, 3 milliards, représentent 3 fois les exportations des Royaumes-Unis dans le domaine.

Les entreprises israéliennes ont soulevé l’an dernier 165 millions de dollars en financement des investissements, un chiffre qui représente 11% du capital global investi dans le domaine de la cybersécurité. Selon les données, 14,5 pour cent de toutes les entreprises du monde entier qui attirent des investissements liés à la cyber-sécurités sont israéliennes.

LE CHIFFRE. Les exportations israéliennes de produits et services liés à la sécurité informatique, l’an dernier ont atteint 3 milliards de dollars soit environ 5% du marché mondial, soit plus que toutes les nations du monde à l’exception des Etats-Unis.

Partager :