Partager :
Le Tel Aviv Stock Exchange (TASE), l’exchange publique d’Israël, a annoncé qu’il allait lancer une plateforme centrale de prêt de titres soutenue par la technologie blockchain. Sur le marché israélien, les prêts de titres sont actuellement effectués par des groupes bancaires qui utilisent des mécanismes internes entre les banques. Une plateforme basée sur une blockchain pourrait offrir une plateforme plus efficace et plus transparente pour le marché.

Si cette nouvelle technologie s’avère bénéfique en Israël, elle pourrait être utilisée sur d’autres marchés qui dépendent fortement des contrats de gré à gré entre banques – comme le marché mondial des produits dérivés.

La blockchain peut transformer le marché des prêts de titres

La plateforme soutenue par la blockchain va perturber le marché des prêts de titres en Israël en créant un écosystème où les principales institutions financières pourront s’engager dans des prêts directs.
Le TASE s’attend à ce que la plateforme fonctionne comme un guichet unique pour toutes les transactions et tous les services liés aux activités de prêt de titres, en ouvrant les portes à un plus grand nombre de titres dans un délai et des positions plus courts.
Les membres de l’exchange ont déjà pu essayer la plateforme en utilisant un environnement de test initial auquel ils ont accédé en mars, ce qui leur a permis de tester les transactions de prêt et de commencer le processus d’adaptation de leurs systèmes pour les intégrer à la plateforme une fois qu’elle entrera dans sa phase de production.

Sécurité et transparence accrues grâce à la blockchain

Le TASE est conscient des avantages supplémentaires que procure la blockchain en matière de sécurité et de son importance pour l’avenir des marchés financiers. Il s’intéresse également aux avantages des transactions directes de poste à poste (P2P) et des contrats intelligents, qui simplifieront les transactions et automatiseront une grande partie du processus.
Toutes ces caractéristiques devraient profiter à la plateforme d’échange, ainsi qu’aux dépositaires et aux clients, sous la forme d’une réduction des coûts et d’une transparence accrue, ce qui, en fin de compte, augmentera le potentiel du marché à mesure qu’il attirera de nouveaux investisseurs.
Orly Grinfeld, vice-président directeur et responsable de la compensation au TASE, a fait référence à l’application de la blockchain en déclarant que « la technologie blockchain présentera un nouveau niveau de sécurité pour le prêt de titres et soutiendra la croissance des transactions basées sur cette nouvelle plateforme ».

Source Coin 24

Partager :