Partager :

Le ministre de l’Economie est fermement opposé à la réinstauration d’un confinement général

Alors qu’une deuxième vague épidémique est confirmée, la gestion de la crise sanitaire met la coalition à rude épreuve, avec des ministres profondément divisés sur les mesures à adopter.

Le ministère de la Santé, partisan de la remise en place de restrictions sévères afin de lutter contre la propagation du virus, s’oppose notamment au ministère de l’Economie, qui plaide plutôt pour des sanctions renforcées contre ceux qui ne respectent pas les mesures sanitaires.

L’objectif d’Israel Katz, le ministre de l’Economie, est d’éviter à tout prix un reconfinement total qui mettrait davantage à mal l’économie du pays.

« Nous ne ferons pas de compromis sur les considérations de santé, mais nous ne reviendrons pas à une situation où l’économie sera fermée », a-t-il déclaré mercredi face à la presse.

Le ministre a souligné que l’économie avait perdu 60 milliards de shekels (15,5 milliards d’euros) de recettes fiscales et que le ministère des Finances prévoyait une contraction économique sans précédent de 5,4% du PIB en 2020.

Le budget de l’Etat est une autre source de dissensions au sein du gouvernement d’union, le Premier ministre étant favorable à un budget annuel qu’il juge plus propice à la gestion de la crise sanitaire, tandis que le Premier ministre suppléant, Benny Gantz, souhaite s’en tenir à un budget biennal comme prévu par l’accord de coalition.

Source : i24News (Copyrights)

Partager :