Partager :

Les débats et discussion animés en Israël sur la question de l’extension de la souveraineté ne doivent pas faire oublier que les Etats-Unis on aussi leur mot à dire, déjà concernant le « feu vert » donné à Israël.

La Maison-Blanche tiendra cette semaine une réunion qui se veut décisive sur cette question. Après avoir entendu les différents acteurs en Israël, l’ambassadeur américain David Friedman doit s’envoler dimanche pour Washington afin de prendre part aux discussions qui devraient avoir lieu lundi ou mardi.

L’émissaire spécial américain pour le processus de ‘paix’ Avi Berkowitz, successeur de Jason Greenblat, a annulé son voyage prévu en Israël pour assister également à cette table ronde, où seront également présents Jared Kushner le conseiller et gendre du président Trump, le secrétaire d’Etat Mike Pompeo, le conseiller à la Sécurité nationale Robert O’Brien et peut-être le président américain lui-même.

Il n’y a as qu’en Israël que les avis sont partagés sur la question de lancer le processus d’extension de souveraineté. Aux Etats-Unis également, si David Friedman et Mike Pompeo sont plutôt en faveur, Jared Kushner, bien qu’idéologiquement favorable, est plus réticent, sensible aux voix en provenance des pays du Golfs où il a de nombreux liens d’affaires.

Les participants auront à se prononcer en fonction de nombreux facteurs dont : les désaccords au sein du gouvernement israélien, les craintes des habitants juifs de Judée-Samarie, l’opposition de la Jordanie et des pays du Golfe (même si cette dernière est plus de façade), l’opposition farouche de l’Union européenne etc.

https://lphinfo.com/

Partager :