Partager :

Un grand nombre de sites archéologiques situés en Judée et en Samarie, dont beaucoup font partie de l’histoire et de la tradition juives, seront placés ou resteront sous contrôle palestinien selon le plan de paix du président américain Donald Trump, a rapporté mardi  le quotidien israélien Yediot Aharonot.

Des sites archéologiques en danger ? Le gouvernement envisage d’annexer des parties de la Judée-Samarie dans le cadre de ce plan. Cette décision, qui étendrait la loi israélienne et la souveraineté sur certaines parties de la zone C contrôlée par Israël, devrait commencer dès le 1er juillet.

Selon les données présentées dans le rapport et fournies par « Preserving the Eternal », qui se décrit comme un organisme voué à la «protection des antiquités en Israël et en Judée-Samarie», il existe environ 6 000 sites d’importance historique et archéologique dans la région. Parmi eux, quelque 2 300 sont officiellement répertoriés comme sites archéologiques protégés, selon le rapport.

Pillage et vandalisme des sites archéologiques

« Preserving the Eternal », a décrit 365 sites comme ayant une importance majeure pour leur connexion au patrimoine national d’Israël. 258 d’entre eux sont situés dans la zone C. Sur la base de cartes publiées dans le cadre du plan Trump, 135 de ces sites seront transférés sous contrôle palestinien, indique l’organisation.

Dans le passé, « Preserving the Eternal » a souvent dénoncé la manière dont les sites archéologiques sous la responsabilité de l’Autorité palestinienne n’ont pas été adéquatement protégés et préservés. Ils ont été la proie non seulement de pillages et de vandalisme, mais ont également été endommagés par des projets de construction.

Le gouvernement israélien doit prochainement publier les détails des territoires de Judée-Samarie qui seront éventuellement annexés à partir de juillet.

https://www.coolamnews.com

Partager :