Partager :

Un excellent article Le Point : « L’annonce a fait l’effet d’une bombe dans le monde des organisations non gouvernementales : Oxfam se retire de dix-huit pays d’opérations et licencie un tiers du personnel de son siège international, soit 1 450 personnes. La célèbre organisation de développement britannique arrête notamment ses interventions dans les nations parmi les plus pauvres de la planète, à l’instar d’Haïti, de l’Afghanistan du Sri Lanka et du Soudan.

Fondée en 1942 à Oxford, Oxfam est la plus réputée des ONG britanniques aux côtés de Save the Children, du World Wild Fund et d’Amnesty International.

Oxfam paie le prix de son hostilité ouverte à Israël, de son soutien implicite au boycott et de la virulente rhétorique antisioniste voire judéophobe de certains de ses activistes. Les donations privées aux États-Unis et au Canada ont souffert de cette vulgate qui confond volontiers la critique de la politique du gouvernement israélien dans les territoires occupés et l’antisémitisme. La comédienne Scarlett Johansson a été privée de son titre d’« ambassadrice », car la promotion par l’actrice américaine d’une société israélienne de soda a été jugée incompatible avec son rôle d’émissaire mondiale. Au cœur du système Oxfam d’utilisation des célébrités du show-business pour promouvoir sa cause, Hollywood a peu apprécié cette excommunication.

Pour couronner le tout, le 24 mars, Oxfam a dû présenter ses excuses à l’ambassadeur d’Israël à Londres pour avoir mis sur son site de vente en ligne plusieurs copies du « Protocole des sages de Sion », l’un des faux antisémites les plus célèbres, datant de l’époque des pogroms tsaristes. Les ouvrages ont été retirés de la vente ».

https://www.lepoint.fr

Partager :