Israël-France. SNCF, Valeo, Faurecia, Renault sont-ils actifs dans l’Etat hébreu?

Par |2020-06-01T14:37:50+02:00juin 1st, 2020|Catégories : NEWS|
Partager :
Entretien réalisé par Ariel Ditchi, chargé de développement Export Industrie & Cleantech, au sein du bureau Business France en Israël, avec Mélody Sabbah.

Entretien avec Orlie Dahan, Directrice Exécutive d’EcoMotion (publié le Mardi 21 avril 2020). Question : Pouvez-vous nous parler plus en détails des liens qu’a créé Israël avec la France ?

SNCF a reconnu Israël comme un hub technologique très tôt et a amené la première délégation internationale à EcoMotion il y a quelques années (ndlr : 2014). SNCF a investi dans plusieurs start-ups. Faurecia de son côté a commencé par recruter un scoot, puis a ouvert une filiale récemment, et a investi dans la start-up de cybersécurité GardKnox. Renault est un investisseur stratégique de Maniv Mobility, VC Israélien dans la mobilité.

Valeo également. L’Alliance Renault Nissan Mitsubishi a inauguré un Lab incroyable, où ils réalisent des POC avec les start-ups avec lesquelles ils travaillent. Tous suivent EcoMotion de très près afin d’explorer tous types de synergies différentes.

Pensez-vous à d’autres types de coopérations possibles pour les entreprises et start-ups en France ?

Bien sûr, EcoMotion lui-même est un membre associé à l’Urban Mobility de l’EIT (ndlr : l’initiative de l’European Institute of Innovation & Technology pour créer des espaces urbains plus habitables). A EcoMotion même on serait ravi de prendre part à des appels à projets ou suggérer des technologies susceptibles d’aider à y répondre. Si une organisation française cherche une technologie spécifique qu’il leur manque pour un consortium, nous sommes là pour l’aider à la trouver.
Un autre sujet qui pourrait intéresser la France : un projet a été lancé en Israël pour la création du Israel Research Center for Smart Transportation, afin de permettre la coopération entre académies autour de projets de R&D, avec les académies de recherche réputées que sont le Technion et Bar Ilan University, qui ont toutes deux remporté l’appel d’offres. Le projet est en cours de réalisation depuis 6 mois, EcoMotion fait partie du comité consultatif, et fait le lien avec la communauté.

Des villes comme Paris ont déjà participé plusieurs fois à EcoMotion (ndlr : notamment via Paris Région Entreprises), et nous avons également collaboré sur un showcasing de start-ups israéliennes à Paris, avec Business France d’ailleurs. C’est avec nos partenaires en Europe que nous arrivons à partager les opportunités avec tout notre écosystème.

* En raison de la crise sanitaire actuelle, cette édition qui devait se tenir en mai sera décalée.

La conférence annuelle d’EcoMotion a connu un développement spectaculaire ces 5 dernières années (mai-juin) ! Pourquoi est-ce devenu un rdv incontournable du secteur ?

Nous avons commencé il y a 7 ans avec 400 participants – sans agenda formel – et l’année dernière nous étions plus de 4000 venant de 44 pays différents, c’est incroyable ! (ndlr : le “Main Event” est même devenu “EcoMotion Week” depuis 2019 pour donner plus de temps au networking)
La conférence EcoMotion, c’est une journée FOMO (Fear Of Missing Out) ! Le but est vraiment de promouvoir le business, favoriser les contacts et créer des opportunités ; le tout dans une atmosphère décontractée et un environnent chaleureux et à taille humaine.

Des cadres d’entreprises du monde entier sont présents, tous les acteurs importants de cette industrie viennent afin d’échanger avec les entrepreneurs du secteur autour des enjeux de mobilité de demain. L’an dernier le directeur de la conférence Autonomy à Paris s’est déplacé et a animé un des panels lors de notre conférence à Tel Aviv. Nous sommes toujours ouverts à la création de nouvelles synergies avec d’autres écosystèmes et conférences.
En 2019, nous avons dénombré 135 start-ups exposantes, qui ont généré plus de 3000 nouvelles connexions, plus de 700 réunions de suivi, environ 180 négociations qui ont débouché sur 52 deals dans les 4 mois suivants la conférence. Ce sont vraiment des chiffres positifs.
La « EcoMotion Week » 2020, prévue la semaine du 18 mai, ne pourra pas se tenir sous forme d’événement physique en raison de la situation sanitaire. A la place, nous allons proposer un événement en ligne sous forme de Webinars, afin de continuer à soutenir les opportunités qui peuvent se présenter en lien avec la communauté mondiale. Nous allons probablement décaler la semaine EcoMotion à l’automne 2020 à Tel Aviv. En parallèle, nous planifions également l’évènement 2021 autour du mois de mai.

Nous sommes aussi en train de travailler sur notre cartographie des investisseurs. Si un investisseur français s’intéresse aux secteurs et aux innovations en Israël, nous serions ravis de l’ajouter.

Pour finir, une autre opportunité pour les entrepreneurs françaises en mobilité dans le cadre de la conférence d’EcoMotion : nous offrons un stand gratuit à 10 start-ups internationales, incluant tout, le stand, l’accès à la conférence et aux B2Bs, etc… et nous serions ravis d’accueillir une start-up française exposante.
En attendant, si un partenaire Français veut proposer un side event lors du Webinar en ligne d’EcoMotion qui aura lieu en Mai, nous sommes toujours ouverts à toutes propositions ! (ndlr : l’Ambassade de France en Israël, par l’intermédiaire de Business France-Israël partenaire d’EcoMotion, organise chaque année des side-event [meetups, workshops…] autour de la conférence annuelle d’EcoMotion).

LE PLUS

Le 20 mai 2020 a eu lieu : Side-event online France-Israël : Israël comme place forte dans le co-développement d’innovation relatives à la mobilité intelligente au travers des exemples de 3 groupes implantés au sein de l’écosystème israélien : l’Alliance Renault N-M, Faurecia et STMicroelectronics. Inscription gratuite ici : https://bit.ly/2YD5lmW

Entretien réalisé par Ariel Ditchi, chargé de développement Export Industrie & Cleantech, au sein du bureau Business France en Israël, avec Mélody Sabbah.

 

https://www.businessfrance.fr/interview-avec-its-israel-partie-2#

Partager :
Go to Top