Partager :

La pandémie du coronavirus a posé des défis sans précédent aux sociétés du monde entier. Même les structures les plus fondamentales de la civilisation ont été remises en question et l’éducation, avec les écoles, les collèges et les universités qui se sont tous retrouvés dans une impasse à travers le monde en ont fait partie.

Et c’est le EdTech (Educationnal Technology), secteur technologique longtemps négligé qui s’est soudainement retrouvé sous les feux de la rampe.

« Le coronavirus a posé un énorme défi aux écoles, aux collèges et aux universités du monde entier nous voulons démontrer à l’écosystème l’impact et les opportunités de croissance qui existent dans EdTech et l’importance d’investir dans le secteur à l’échelle par rapport à d’autres secteurs », a déclaré Dona Haj, responsable du bureau britannique du Tech Hub d’Israël et originaire de Haïfa.

« Par exemple, le budget du gouvernement israélien pour l’éducation est le deuxième plus important après celui de la défense, donc en termes d’importance, le gouvernement israélien voit beaucoup d’importance à investir dans l’éducation, mais pas dans l’innovation dans l’éducation. Il en va de même pour la communauté du capital-risque. La communauté du capital-risque préfère investir dans le cyber, le fintech, les villes intelligentes et d’autres choses, mais pas dans l’éducation. Et regardez ce qui en a résulté lorsque les coronavirus sont apparus. Il a essentiellement mis en lumière toutes les lacunes qui existent dans le système éducatif et l’apprentissage à distance en général. Il y a là un problème. Une occasion a été manquée pendant longtemps et je pense que cette carte vient démontrer cette croissance et ce potentiel qui ont été manqués. Mais il y a encore de l’espoir d’investir et de cultiver davantage ».

Aussi, le UK Israel Tech Hub, en collaboration avec les principaux acteurs britanniques et israéliens de l’EdTech tels que MindCet, Nesta et Edtech Impact, a établi une carte interactive de l’EdTech Startup Map. Celle-ci sera dévoilée le 18 mai et elle présentera des solutions aux défis de l’enseignement de la maternelle à la 12e année à la suite de Covid-19.

Mme Haj a déclaré que le Hub a reçu des centaines de demandes pour sa carte, montrant la promesse, ainsi que les omissions, dans EdTech. « Nous recherchons des solutions qui peuvent offrir un apprentissage collaboratif et interactif et qui peuvent offrir une expérience transparente dans les plateformes de tutorat et de télé-enseignement. Zoom, par exemple, n’est pas très efficace pour l’apprentissage. Nous nous posons également des questions sur la manière dont nous pouvons combler le fossé numérique qui existe dans la société », a-t-elle déclaré. « Nous sommes très actifs dans ce domaine et nous savons comment nous y prendre, mais nous avons quand même reçu beaucoup de candidatures dont nous n’étions pas au courant, alors c’était vraiment génial. Cela montre tout le potentiel du secteur.

Source : Calcalistech & Israël Valley

 

Partager :