Partager :

Israël a introduit certaines des mesures les plus sévères contre le coronavirus au Moyen-Orient, et avec seulement 15.000 cas et 208 décès et a été cité comme exemple de la manière d’aborder une pandémie.

Mais les règles strictes de quarantaine ont provoqué une solitude et une anxiété intenses chez les personnes âgées du pays et bien qu’Israël commence à assouplir ses mesures de confinement, cela ne s’applique pas encore aux milliers de personnes âgées coincées dans leur maison avec un contact humain minimal et parfois un accès limité à la nourriture.

Aussi, c’est l’armée qui se charge de centaines de boîtes de nourriture avant de partir dans la périphérie de Jérusalem pour les laisser discrètement plusieurs sacs de nourriture et de fournitures sur le pas des portes de ces personnes.

« Beaucoup de personnes à qui nous livrons de la nourriture sont des personnes âgées, et elles n’ont pas beaucoup d’interaction sociale, donc nous nous assurons de les surveiller », explique le Ltn Ankri.

« Lorsque nous leur demandons comment ils vont, il peut y avoir une énorme quantité d’émotions et de larmes. Ils ont vécu beaucoup de choses, à cause de l’isolement ».

Dans les cas où la personne est gravement déprimée ou a besoin d’une aide professionnelle, les soldats de l’IDF l’orientent vers les autorités locales pour qu’elle bénéficie de conseils.

De nombreux pays ont déployé des forces armées pour distribuer des fournitures et maintenir l’ordre public dans la lutte contre les coronavirus, mais ce qui est frappant dans l’effort israélien, c’est la jeunesse des soldats chargés de l’effort national, et l’accent qu’ils mettent sur la protection des personnes âgées.

Ainsi, le sous-lieutenant Akri n’a que 22 ans mais il commande déjà un peloton, alors que de nombreux soldats de son unité sont à la fin de l’adolescence ou au début de la vingtaine.

Beaucoup s’attendent à passer au moins une partie de leur temps dans le feu du combat, mais la pandémie a obligé l’armée des conscrits et ses nombreux réservistes à échanger leurs fusils d’assaut contre des rouleaux de papier toilette et des plats préparés.

Les responsables de l’armée israélienne affirment avoir déjà fourni plus de 2,5 millions de colis d’aide aux personnes vulnérables en Israël, notamment les personnes âgées, les patients atteints de coronavirus en quarantaine et ceux dont le système immunitaire est affaibli.

Le colonel Sharon Gat, le commandant de réserve de l’opération, tient à souligner que les livraisons aux communautés arabes sont également un élément clé de l’opération.

« Nous distribuons des vivres et des fournitures médicales, non seulement pour les Juifs, mais aussi pour les Arabes musulmans et les Arabes chrétiens.

Source : Telegraph & Israël Valley

Partager :