Partager :

Selon une étude : 59% des patients diagnostiqués avec le COVID-19 ont signalé une perte temporaire d’odorat.

Des scientifiques de l’Institut Weizmann de Rehovot ont développé une plateforme en ligne permettant l’autosurveillance de l’odorat d’un individu, afin de détecter les premiers signes d’infection du coronavirus.

Cette recherche fait suite aux témoignages de nombreux patients atteints de la maladie qui ont signalé une perte temporaire d’odorat.

Selon une étude publiée par des chercheurs du King’s College de Londres la semaine dernière, 59% des patients diagnostiqués avec le COVID-19 ont indiqué avoir perdu le sens de l’odorat et du goût.

La plateforme SmellTracker est basée sur un algorithme développé par le laboratoire du professeur Noam Sobel du département de neurobiologie de l’Institut Weizmann, spécialisé dans la recherche olfactive.

La procédure consiste à caractériser avec précision l’odorat unique d’un individu, son « empreinte olfactive ».

Le test de parfum en ligne guide les utilisateurs pour cartographier leur odorat en utilisant cinq parfums de produits courants tels que les épices, le vinaigre, le dentifrice, ou le beurre. Le test de cinq minutes est capable d’identifier des changements soudains dans la perception des odeurs qui pourraient indiquer la contraction de la maladie.

https://www.i24news.tv/

Partager :