Partager :

Après avoir annoncé qu’elle ne soutiendrait pas la mise en place d’un gouvernement minoritaire s’appuyant sur les membres de la Knesset de la liste unifiée, Orly Levy Abecassis, leader du parti Gesher, a reçu de nombreuses menaces.

Sur une décision de l’officier de la Knesset, des policiers ont été postés devant la maison de la dirigeante du parti Gesher compte tenu des menaces sérieuses formulées à son encontre. Suite à son annonce, son numéro de téléphone a été publié sur les réseaux et Orly Levy Abecassis a dû faire face à des milliers de messages et d’appels dont des menaces explicites contre elle et ses enfants, notamment  celles provenant d’un homme qui a annoncé qu’il jetterait une grenade à son domicile.

Les militants du parti travailliste prévoyaient de manifester hier soir devant le domicile de Levi-Abacassis du kibboutz Reshafim dans le nord, exigeant qu’elle rende le mandat qu’elle avait reçu du parti travailliste. Cependant, à la suite de sa plainte les manifestants n’ont pas été autorisés par la police à pénétrer dans le kibboutz.

Des députés travailliste craignent qu’Orly Levy Abecassis ne recommande pas Benny Gantz au président « contrairement à l’engagement qu’elle avait pris pendant la campagne électorale ».

Selon la journaliste Dafna Liel, « tout le monde savait que la vision d’Orly dans les domaines politique et sécuritaire était très différente de celle de Meretz » et « affirmer le contraire est un mensonge » a-t-elle ajouté.

Sans Levy-Abecassis et les députés Zvi Hauser et Yoaz Hendel, Gantz n’aura pas suffisamment de soutien pour former un gouvernement minoritaire.

https://www.tel-avivre.com/2020/03/12/protection-policiere-renforcee-pour-orly-levy-abecassis-leader-du-parti-gesher/

Tel-Avivre

Partager :