Partager :

Une pétition a été lancée pour demander à la chanteuse Céline Dion d’annuler ses concerts prévus dans la Ville Blanche le 4 et 5 août prochain, a rapporté mardi Le Journal de Montréal.

Cette pétition est notamment soutenue par un ancien député canadien, Amir Khadir, d’origine iranienne. “Depuis des décennies, Israël commet des graves violations des droits humains contre les Palestiniens”, a justifié le député dans un communiqué.

M. Kadhir s’est dit se joindre à Roger Waters, en citant les propos de ce dernier : “Nous aussi, nous avons raison de boycotter l’apartheid israélien, jusqu’au démantèlement du mur de séparation.”

Le député a cependant nuancé ses propos auprès de QUB Radio, affirmant que le concert de Céline Dion en Israël “est une excellente chose.”

“Céline Dion est libre de prendre ses propres décisions et de se produire là où bon lui semble. Elle a un public en Israël et, manifestement, elle a l’intention de se produire devant ce public, ce qui est une excellente chose”, a-t-il déclaré.

Dans le même temps, le Directeur à la recherche et aux affaires publiques du Centre consultatif des relations juives et israéliennes, Davied Ouellette, a dénoncé les propos de l’ancien député.

“On essaie de manipuler Céline Dion pour mousser cette cause illégitime de boycottage d’Israël”, a-t-il fustigé.

“[Amir Khadir] a clairement des idées discriminatoires envers l’État juif”, a-t-il poursuivi. “C’est une campagne qui cherche à simplifier à outrance le complexe conflit israélo-arabe et palestinien.”

“On ne peut pas comparer un État démocratique, un système judiciaire indépendant et robuste comme celui d’Israël, à des pétromonarchies comme celles de la région”, a-t-il conclu.

https://www.jforum.fr/

Partager :