Partager :
  1. Edition du CES à Las Vegas. Des startups de Tel Aviv ont déjà gagné des AWARDS :

Innoviz Technologies : Lauréat dans la catégorie « véhicule intelligent »
La bataille fait rage pour prendre la tête de la course aux véhicules autonomes. Ce prix consacre les quelques tours de roue d’avance d’Innoviz en matière de technologie LiDAR. La startup a commercialisé en 2019 sa solution de résolution angulaire ultra-précise et rapide à un prix réduit car, pour Omer Keilaf, PDG et co-fondateur d’Innoviz : « Le but est d’accélérer la commercialisation de masse des véhicules autonomes« .

WaterGen : Lauréat dans la catégorie “Tech for a better world”
Changer l’air en eau, c’est l’expertise de Watergen. La startup commercialise des générateurs de différentes capacités pouvant produire jusqu’à 5000 litres d’eau potable par jour, ainsi que des véhicules 4×4 équipés de ces générateurs qui peuvent apporter de l’eau fraîche dans des zones reculées. Genny, la version domestique produisant jusqu’à 25 litres/jour a été présentée au CES 2019.

2. Le Forum économique de Davos 2020 se tiendra du 21 au 24 janvier. Le Forum économique mondial (WEF) va réunir l’élite économique et politique mondiale dans la station de ski de Davos, attend 3.000 participants dont de nombreux chefs d’Etat ou de gouvernement, pour évoquer « l’architecture du globe à l’ère de la 4e révolution industrielle ». L’an dernier 8 start-up israéliennes avaient été choisies par le World Economic Forum pour figurer parmi les 61 compagnies dans le monde considérées comme « pouvant potentiellement modifier la société et modeler la quatrième révolution industrielle ». Dans cette liste, Israël avait été le deuxième pays derrière les Etats-Unis en nombre de start-up retenues.

A. La justice au Liban a convoqué Carlos Ghosn pour l’entendre après une demande d’arrestation d’Interpol, l’enquête se poursuivant au Japon et en Turquie sur les mystérieuses circonstances de sa fuite rocambolesque. En Israël un intérêt sur ce dossier apparait.

Carlos Ghosn est attaqué actuellement par des avocats libanais qui lui reprochent d’avoir été en Israël dans le cadre de ses fonctions ce qui est tout a fait exact car nous l’avons croisé à cette époque , « pays ennemi pour le Liban ». Ce dossier Carlos Ghosn et Israël a été traité dans le détail par The Guardian. Il est clair qu’Israël sera impliqué pour aider Carlos Ghosn qui n’a jamais boycotté Israël.

B.  VENTURE CAPITAL. Les start-ups israéliennes ont levé 8,19 milliards de dollars en 2019, battant de loin le record de 2018 qui était de 6,4 milliards de dollars. Ce chiffre de 8,19 milliards de dollars levés en 2019 pourrait être plus élevé car certaines entreprises préfèrent rester discrètes et ne pas divulguer les investissements qu’elles ont reçues. La société WalkMe  a ouvert la voie en décembre avec un tour de table de 90 millions de dollars. L’entreprise Gong.io, une plate-forme utilisant l’intelligence artificielle pour améliorer les ventes commerciales d’une entreprise, a levé quant à elle 65 millions de dollars. Arbe Robotics (imagerie 4D), Gloat (RH) et Raziel Therapeutics (médicaments) ont levé respectivement 32 millions, 25 millions et 22 millions de dollars.

C.  TSAHAL. Le « Panda » et le « Robattle » sont les plus grands véhicules terrestres sans pilote de Tsahal. Le «Panda» est un bulldozer D9 sans pilote et peut manœuvrer sur des terrains accidentés, détecter des engins explosifs et est opérationnel même sous le feu. Le « Robattle » peut changer de taille selon les spécificités de la mission et est extrêmement mobile. Ces deux véhicules représentent des exploits énormes pour Tsahal en matière de défense terrestre. Les véhicules sans pilote sont une voie vers l’avenir.

Le Namera. Le 603ème Bataillon de la 7ème Brigade a commencé à utiliser le « Namera » – un nouveau véhicule de transport de troupes blindé. Le « Namera » dispose de systèmes de contrôle et de blindage, d’un moteur puissant et d’une plage de tir particulièrement étendue. Il dispose également d’un système de protection «coupe-vent» qui détecte et détruit en temps réel les missiles antichars et les engins explosifs. Le « Namera » représente un progrès technologique majeur, car ses capacités permettent aux soldats de mieux se défendre et de mieux protéger les civils israéliens.  « C’est l’un des développements les plus significatifs au sein du bataillon. », a déclaré l’ancien chef du 603e bataillon.

DRONES. Jusqu’à récemment, Tsahal utilisait uniquement des drones capables de photographier à la lumière du jour. Grâce aux caméras thermiques qui permettent de voir dans le noir, le drone Matrix peut se concentrer sur des petits objets et même quelque chose d’aussi petit qu’un assaillant sortant un couteau pour attaquer quelqu’un.Le Matrix dans son ensemble est plus avancée que les Drones que Tsahal utilisait auparavant. Il a une durée de vol plus longue, il est capable de se concentrer sur de petits objets et de voler à plus d’un kilomètre de hauteur.

Avec des usines et des laboratoires dans la zone industrielle de Tel-Aviv et dans le Maryland (USA), ce fabricant établi des systèmes militaires automatisés les plus avancés réalise un chiffre d’affaires de plusieurs millions de dollars et reçoit des commandes des forces armées et de sécurité d’une vingtaine de pays

ROBOTEAM. Le fondateur de Roboteam est Elad Levy, ancien commandant des forces spéciales de l’armée de l’air israélienne et diplômé en génie mécanique (robotique) de l’Institut technologique Technion à Haïfa, le centre de recherche le plus renommé du complexe militaro-industrialo-universitaire israélien. Roboteam a reçu des dizaines de millions de dollars d’investisseurs privés, dont des sociétés basées à Shanghai et Singapour. Generali Financial Holding, représentée au conseil d’administration par Itamar Borowitz, est un investisseur important.

 

Partager :