Partager :

Le Premier ministre israélien était en Grèce cette semaine pour un nouveau sommet tripartie de l’alliance stratégique Israël-Grèce-Chypre. Il y rencontre le nouveau Premier ministre grec Kyriakos Mitsatakis et le président chypriote Nicos Anastasiades. Binyamin Netanyahou est accompagné de son ministre de l’Energie Youval Steinitz.

Ce sommet se tient tenu à son initiative afin d’accélérer le projet de gazoduc sous-marin EastMed qui devrait permettre à ces pays d’exporter du gaz vers l’Europe. La date prévue pour ce sommet a été avancée à la demande de Binyamin Netanyahou afin de contrecarrer les desseins turcs de barrer la route à ce projet en Méditerranée après qu’Ankara ait signé un accord avec la Libye dans lequel la Turquie s’empare illégalement de toute la zone maritime reliant la Turquie à la Libye.

Avant de monter dans l’avion pour Athènes, le Premier ministre a souligné l’importance stratégique énorme de cette alliance tripartite et de l’accord qui va être signé, qui fera notamment d’Israël une puissance énergétique régionale, rapportera des sommes considérables aux caisses de l’Etat au profit de la population et contribuera à assurer la stabilité de la région.

Sur le tarmac, Binyamin Netanyahou a aussi été sollicité par les journalistes sur les derniers développements politiques le concernant, mais a refusé de s’y référer: « Nous sommes en train de réaliser des choses énormes en faveur de notre Etat, dans les domaines de la sécurité et de l’économie(…)Alors que nos adversaires sont obsédés par le ‘tout-sauf-Bibi » nous nous occupons de notre côté de questions cruciales pour l’Etat d’Israël ».

(Source: LPH)

Partager :