Partager :

Inquiétude au Likoud, à savoir combien de petits partis de droite n’atteindront pas le seuil d’éligibilité… le bloc de droite a besoin de toutes les voix pour s’assurer de former la prochaine coalition gouvernementale. Nouvelle stratégie du côté du parti Kachol Lavan : mettre surtout en avant Benny Gantz et dissimuler de la campagne Yaïr Lapid sensé être 1er ministre par alternance avec l’ex-chef d’état-major en cas où le parti serait amené à former le prochain gouvernement.
Avec un nouveau message : celui qui ne vote pas pour nous vote automatiquement pour Netanyahu. Au parti travailliste qui relève la tête ces jours-ci, objectif : un nombre de mandats à 2 chiffres.
Koulanou de Moshe Kahlon et Gesher d’orly Levy Abecassis se battent pour atteindre le seuil d’éligibilité, et à Shass on s’efforce de ramener les électeurs sépharades qui étaient passés au Likoud.
Reste encore 14 mandats à pourvoir équivalents au nombre d’indécis. C’est la raison pour laquelle les partis tentent de séduire les différentes communautés LGBT, immigrants de l’ex-URSS, les nouveaux immigrants tout court et les jeunes. Près de 420 000 jeunes israéliens voteront d’ailleurs mardi prochain pour la toute première fois.
Certains éditorialistes s’intéressent déjà au d’après, après les insultes, les calomnies, les attaques, les coups bas, les divisions et les fake news. Un jour où tout le monde devra s’unir et se rappeler que nous formons un seul et même peuple. Une union indispensable pour relever les nombreux défis auxquels Israël fait face, à l’extérieur et à l’intérieur. Par conséquent, attendons les résultats et rappelons-nous que même un gouvernement d’union nationale peut être une bonne option.
Source : Sosna Ophir (facebook)

Partager :