Partager :

La diffusion d’une fiction israélienne imaginant qu’un candidat français à l’Eurovision en cheville avec l’Etat islamique, a été repoussée. Cette décision de bon sens , contenu du contexte régional, va certainement calmer les esprits en France.

Partager :