Partager :

Le film d’un étudiant de l’Ecole de cinéma de l’Université de Tel-Aviv projeté au Festival de Rotterdam

God of the Piano (« Le dieu du piano »), premier film d’Itay Tal développé dans le cadre de ses études à l’Ecole de Cinéma et Télévision Steve Tisch de l’Université de Tel-Aviv, est parvenu en finale de la compétition Big Screen du prestigieux Festival international du Film de Rotterdam qui se déroule du 23 janvier au 3 février, dans laquelle un jury de spectateurs choisi le film gagnant. Celui-ci sera distribué dans les salles de cinéma et sur les chaines de télévision néerlandaises.

Dans le cadre de la compétition, il sera projeté en première mondiale avec sept autres films du monde entier.
Long métrage d’une durée d’une heure vingt, God of the Piano raconte l’histoire d’Anat, pianiste concertiste interprétée par l’actrice israélienne Naama Preis, qui a consacré sa vie à la musique, sans pour autant parvenir à satisfaire les attentes de son père, lui-même compositeur, sur le plan musical. Enceinte, elle reporte tous ses espoirs de réussite sur le futur enfant. Lorsque celui-ci naît sourd, elle prend des mesures extrêmes pour qu’il devienne le génie musical qu’elle souhaitait.
Film de fin d’études d’Itay Tal, développé en long métrage dans le cadre de ses études à l’Ecole de cinéma de l’Université de Tel-Aviv.

Partager :