Partager :
Nathalie Sosna-Ofir (Copyrights)

Des chercheurs israéliens de la Faculté des Sciences de la Vie de l’Université Bar Ilan dirigés par le Professeur Erez Levanon et secondés par des scientifiques de la Faculté de Medécine d’Harvard ont réussi à identifier un mécanisme qui permet d’activer le système immunitaire contre le cancer notamment celui des poumons et de la peau.Un mécanisme qui permet en fait aux cellules immunitaires de détecter et détruire les cellules cancéreuses avec une efficacité accrue. Une découverte décisive qui pourrait grandement contribuer à la mise au point des traitements encore plus efficaces.
Car si ses dernières années une nouvelle génération de médicaments anticancéreux qui se base sur le blocage immunitaire a été mise au point pour stopper les protéines qui inhibent l’activité immunitaire contre les tumeurs malignes, ils ne viennent en aide qu’à un nombre limité de patients car ils échouent à activer ce mécanisme.
L’espoir est donc que des médicaments beaucoup plus effiaces sur un plus grand nombre de malades soient développés a partir de cette découverte révolutionnaire dont les résultats viennent d »etre publiés dans la Revue Britannique Nature, la revue scientifique généraliste de référence et l’une des revues scientifiques les plus anciennes et les plus réputées au monde.

Partager :