Partager :

Un article de Frédéric FURCAJG , Président de Eloa Invest (Copyrights). Paru dans Magazine N°728 Octobre 2017 – Israël : Les X et la Start-up Nation.
Le point fort d’Israël est le « B2B ». Les produits israéliens équipent également une gamme complète de produits high-tech allant de l’ordinateur portable au smartphone, des systèmes de navigation militaires ou civils aux produits grand public divers.
Les systèmes de télévision à péage utilisent par exemple la solution israélienne NDS rachetée par Cisco pour 5 milliards de dollars en 2012. En 2016, 4,8 milliards de dollars sont investis dans les start-up (+11 % en hausse par rapport à 2015), pour un montant d’exit – introductions en Bourse, revente ou buy-out – avoisinant les 9 milliards de dollars (source IVC Report). Cette année, ce chiffre sera largement dépassé avec la vente annoncée de Mobileye à Intel pour un montant sans précédent de 15 milliards de dollars.
Entre 1998 et 2012, le secteur du high-tech israélien a connu un taux de croissance annuel de 9 % en moyenne, soit le double de la progression du PIB. Mais depuis 2012, la tendance s’est inversée. Ce n’est plus le secteur high-tech qui tire la croissance israélienne. L’une des raisons de ce ralentissement est que, contrairement aux pays asiatiques et européens, l’écosystème d’innovation israélien arrive à maturité. Jusqu’au début des années 2010, il y avait la Silicon Valley, puis Israël, puis le reste du monde.
Désormais, il y a aussi la Chine, l’Inde, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Corée du Sud, le Brésil et même la France. Ces pays ont compris que l’innovation est le moteur de l’avantage compétitif et se mettent à essayer de « copier » le modèle israélien. Mais comment Israël, ce pays de seulement 22 000 km2, soit plus petit que la Bretagne, peut-il tenir tête à ces nouveaux entrants ? Israël a des difficultés à créer des industries de classe mondiale et les sociétés se revendent de façon prématurée.
Le marché local reste limité, tant en taille qu’en capitaux disponibles, et Israël ne dispose pas de culture managériale et industrielle à grande échelle.
http://www.lajauneetlarouge.com/article/faire-emerger-des-acteurs-de-taille-mondiale-en-Israel#.WeRRMLVpHIU

Partager :