Partager :

Le ministère de l’Agriculture a fermé un abattoir situé dans la ville de Haïfa et a lancé une enquête sur ses pratiques suite à un reportage télévisé montrant que les travailleurs avaient une attitude cruelle envers les animaux avant de les tuer. L’abattoir de Haifa est le troisième plus grand abattoir du pays, fournissant environ 20 % de viande sur le marché israélien. (Times of Israel)
La cruauté envers un animal, ou maltraitance envers un animal, est le fait qu’un être humain fasse subir à un animal, qu’il soit sauvage, domestique, apprivoisé ou tenu en captivité, un acte visant à le faire souffrir, que ce soit sous forme active (par le biais de coups, de blessures) ou sous forme passive (négligence).
Cette cruauté peut s’exprimer de différentes manières. Elle peut être le fruit du comportement violent de la part d’une personne envers son animal domestique, à qui il va faire subir des violences gratuites c’est-à-dire ne pas le nourrir ou le faire vivre dans d’atroces souffrances.
Mais la maltraitance animale peut aussi se retrouver dans des cadres plus officiels comme :

  • la recherche scientifique avec la vivisection d’animaux, que l’on appelle aussi expérimentation animale,
  • la cosmétique avec l’utilisation d’animaux pour la composition de certains produits ou afin de tester lesdits produits, les marques cosmétiques implantées en Chine sont contraintes à réaliser des tests sur les animaux, nombreuses sont donc les marques qui testent sur les animaux,
  • le textile qui utilise les animaux pour leur fourrure et où le contexte de mise à mort de l’animal est souvent contesté.

Les chercheurs se sont basés sur les cinq libertés de l’animal : ne pas souffrir de faim ou de soif, de pas être victime d’inconfort, ne pas subir de douleurs, blessures ou maladies, pouvoir exprimer un comportement naturel pour son espèce et ne pas éprouver de peur ou de détresse.

Formes de maltraitance et cruautés sur les animaux

La cruauté envers un animal est souvent divisée en deux catégories principales : active et passive. La forme active relève de coups de tous types infligés directement à un animal tandis que la cruauté passive est un état de négligence, dans lequel un manque d’agissement est plus fatal que l’agissement en lui-même.
La cruauté active désigne le fait de blesser et de faire souffrir intentionnellement et directement un animal. Des actes de cruauté envers un animal sont détecteurs de sérieux problèmes psychologiques. Il existe un lien similaire entre les animaux battus et les femmes et enfants battus. La cruauté envers un animal est également utilisée comme une intimidation lors de violences domestiques.

Partager :