Partager :
Le Premier ministre israélien a prononcé un discours fort devant l’Assemblée générale de l’ONU. Accueilli cette année par le nouveau vice-président de l’Assemblée générale de l’ONU qui n’était autre que Dany Danon (ambassadeur d’Israël à l’ONU), Netanyahou tantôt pessimiste tantôt optimiste, n’a pas mâché ses mots. Dès le début du discours, il a donné le ton : « Nous sommes au cœur d’une révolution sur la position d’Israël dans le monde »…
Non sans un peu d’orgueil, le chef de l’Etat israélien a commencé par souligner les potentialités  actuelles de l’Etat Hébreu par ces mots : « Ce changement arrive parce que tant de pays à travers le monde ont enfin compris ce qu’Israël pouvait faire pour eux. Ils comprennent désormais ce que Warren Buffet et Google savent depuis des années. Israël est LA nation de l’innovation » a lancé Benjamin Netanyahou avant d’expliquer qu’Israël avait fourni du renseignement et  empêché des dizaines d’attentats terroristes de par le monde : « Nous avons sauvé plus de vies que vous ne le saurez jamais, mais vos gouvernements le savent. Ils travaillent étroitement avec Israël pour garantir la sécurité de vos pays».
Le  dirigeant israélien a rappelé ensuite avoir représenté Israël sur six continents différents cette année  : « Après 70 ans, le monde est en train d’accueillir Israël et Israël accueille le monde », a-t-il dit en ajoutant : « Je ne me suis pas encore rendu en Antarctique, je veux y aller, parce que j’ai entendu dire que les pingouins sont des fervents défenseurs d’Israël » a plaisanté Netanyahou qui s’est peu après lancé dans une sévère critique  de l’ONU et de ses instances: « L’Unesco a décrété que le tombeau d’Abraham notre patriarche faisait parti du patrimoine palestinien, c’est ridicule et  pire qu’une fake news, c’est du révisionnisme».
En outre, Le Premier ministre israélien a rappelé le danger iranien, il a dénoncé encore une fois l’accord nucléaire conclu en 2015 entre les grandes puissances et l’Iran et a juré de ne pas permettre à Téhéran de s’établir  en Syrie. Sur les dangers iraniens il a dit : « De la mer Caspienne à la Méditerranée, de Téhéran à Tartous, un rideau iranien descend sur le Moyen-Orient » avant de préciser : « Ceux qui nous menacent d’anéantissement  se mettent eux-mêmes dans un péril mortel, Israël se défendra avec toute la force de ses armes et toute la puissance de ses convictions ».
Sur l’accord nucléaire iranien il a dit : « Modifiez le ou abandonnez-le » et a rappelé: « J’ai soutenu que lors de la levée des restrictions  l’Iran se comporterait comme un tigre affamé, relâché, qui dévore les nations les unes après les autres. C’est précisément ce que fait l’Iran aujourd’hui». Ou encore sur l’installation iranienne en Syrie, le Premier ministre israélien a promis: « Nous agirons pour empêcher l’Iran d’établir des bases militaires permanentes en Syrie». Et directement à l’attention de l’Ayatollah Ali Khamenei, Netanyahou a lancé : « La lumière d’Israël ne s’éteindra jamais ».
 
Source : http://www.tel-avivre.com
 
Partager :