Partager :

Israël est devenu un pays réputé pour ses centres de recherche et de développement ainsi qu’un exportateur de premier plan de produits high-tech.
Toutefois, ses réussites sont également incontestables dans le domaine de l’agriculture, comme en témoigne le fait qu’il est – entre autres – l’un des plus gros exportateurs de mangues du Proche-Orient.
Or, début des années 80, il n’y avait pas un seul manguier en Israël. L’un des acteurs majeurs de la culture de la mangue est Menachem Shoham qui a l’une des plus grandes plantations du pays.
300 000 fruits sont traités quotidiennement dans ses usines et il exporte annuellement environ 8 000 tonnes en Europe, aux Etats-Unis et même dans certains pays du Golfe.
D’une certaine manière, la culture de la mangue relève également de la recherche et du développement, comme le souligne Reuven Dor, membre d’„Israel Plants Production and Marketing Board“ : „Nous sommes leaders dans la recherche et le développement des mangues.
Nous avons non seulement le rendement à l’acre le plus élevé du monde mais nous sommes également à la pointe du progrès en ce qui concerne le développement de nouvelles variétés“. En effet, Israël propose déjà six variétés de mangues : Maya, Shelly, Immer, Tali, Noa et Agam.

Partager :