Partager :

Sar-El a pour but d’apporter un soutien à Israël par une aide bénévole dans des bases arrières de Tsahal et de vivre une expérience israélienne « spéciale ».

HISTORIQUE. Lors de l’été 1982, en pleine guerre de Galilée, la population du plateau du Golan dut faire face à une perspective dramatique : celle de perdre l’ensemble de ses récoltes.

La majorité des hommes des villages furent appelés sous les drapeaux et dans les services de réserve de l’armée. Les récoltes prêtes à la cueillette furent perdues faute de main d’œuvre. Le Docteur Aharon Davidi, ancien chef du corps des parachutistes de Tsahal, dirigeait alors les activités culturelles des communautés du plateau du Golan.

Emu par le désespoir des habitants, il forma une équipe de recrutement comprenant plusieurs de ses amis, qui réussit à réunir en quelques semaines environ 650 volontaires Américains. Ces premiers volontaires exprimèrent le désir que le projet soit maintenu. Ainsi « SAR EL », projet National des Volontaires pour Israël fut fondé au printemps 1983. SAR EL, est l’abréviation de Shérout Le Israël. Service pour lsraël. Avec les années, des volontaires d’autres pays ont pris part au projet et aujourd’hui SAR EL est représenté dans quelques 50 pays et les branches les plus importantes sont SAR EL-France, V.F.I. aux Etats-Unis, et SAR EL Israël.

Le Volontariat s’effectue du dimanche au jeudi dans des bases de Tsahal. Les Volontaires partagent le quotidien avec les soldats (travail, repas…). Les tâches qui leur sont réservées concernent la logistique et la gestion des équipements des soldats : trousses médicales et de survie, pliage des parachutes, conditionnement du matériel.

Le weekend pour les adultes est libre du jeudi après-midi au dimanche matin. Les Volontaires peuvent alors se rendre dans leurs familles, chez des amis ou encore être hébergés gratuitement à l’auberge de Sar-El à Tel Aviv- Yaffo.

Source : http://www.sarelvolontariat.org/presentationsarelfrance

Partager :