Partager :

L’espagnol Zara a toujours été présent dans l’Etat Hébreu. Le succès de Zara en Israël est exemplaire et son fondateur n’a jamais négligé le potentiel du pays.
Cette chaîne de magasins fait partie du paysage économique de l’Etat Hébreu. Des groupes antisionistes ont tenté sans succès de la boycotter. Ainsi on a pu lire dans des sites : “Dans le cadre de la lutte contre l’apartheid et la guerre, des stars de Hollywood, dont Salma Hayek, Sharon Stone, Whitney Houston, Halle Berry, Drew Barrymore, Brooke Shields, Andie Macdowell et Lucy Liu, ont exigé le retrait immédiat de leurs photographies sur les sites internet de Lev Leviev (marques : Zara, Bershka, Pull and Bear, Massimo Dutti, Stradivarius, Oysho, Kiddy’s Class – Skhuaban, Zara Home, Uterqüe).”
Un petit accroc cependant dans le développement de Zara en Terre-Sainte. il y a quelques années : « Cette année, la chaîne de magasins de vêtements a pris délibérément le risque de choquer la clientèle juive: elle a planté un sapin de Noël dans 4 des 19 boutiques que compte la chaîne espagnole en Israël. La réaction des passants juifs ne s’est pas fait attendre: le service clientèle de la chaîne a été pris d’assaut par les appels téléphoniques de clients en colère.
Les responsables de la franchise israélienne de Zara se défendent de vouloir blesser la clientèle juive: « nous avons des clients juifs, chrétiens et musulmans, et beaucoup de touristes fréquentent nos boutiques », affirme-t-on chez Zara. D’ailleurs, « notre contrat de franchise nous oblige à suivre les instructions du réseau international », se justifie la chaîne. »

Partager :