Partager :

Tel Aviv (Youval Katz). Un géant industriel du Mexique rachète une firme-symbole du secteur de l’irrigation d’Israël. C’est le deal qui agite la bourse de Tel-Aviv et les milieux financiers de l’Etat Hébreu. Mexichem rachète 80% de Netafim pour un prix raisonnable. 20% reste la propriété d’un kibboutz en Israël.
Mexichem est une entreprise mexicaine fondée en 1998, et faisant partie de l’Índice de Precios y Cotizaciones, le principal indice boursier de la bourse de Mexico. Il s’agit de la principale entreprise de pétrochimie mexicaine et l’une des principales d’Amérique Latine. Mexichem est également le numéro un mondial des canalisations en plastique (2013). Elle est propriétaire depuis 2012 du groupe Wavin BV.
En Aout 2017, Mexichem acquiert Netafim, entreprise israélienne spécialisée dans la micro-irrigation, pour 1,5 milliard de dollars. Créée en 1965 en Israël, où elle a inventé la technique de l’arrosage goutte-à-goutte, Netafim emploie environ 4 000 personnes dans le monde et compte onze usines pour un chiffre d’affaires annoncé de 810 millions de dollars. Filiale du leader mondial de l’arrosage automatique et du matériel d’irrigation, Netafim France est installée à Gardanne (Bouches-du-Rhône). L’investissement s’élève à 7 millions d’euros.
LE PLUS.
Selon JSS News : « Selon des chiffres publiés par les Autorités à Jérusalem, Israël a investi plus de deux milliards de dollars au Mexique l’an dernier.
L’économie du Mexique a été classée douzième parmi les économies mondiales avec un produit intérieur brut 1 788 milliards $, mesuré en parité de pouvoir d’achat. Le Mexique possède une économie de marché orientée vers l’exportation, c’est le pays qui a le plus haut revenu par habitant d’Amérique latine, en taux de change sur le marché. Le Mexique est l’un des deux seuls États d’Amérique latine membre de l’OCDE avec le Chili ».

Partager :