Partager :
Une puce RFID sous la peau pour payer ses achats. Il est rare que les israéliens, amoureux d’innovations, laissent passer des idées aussi révolutionnaires.  Surtout lorsqu’elle viennent d’ailleurs. L’expérience américaine décrite par Atlantico intéresse beaucoup les firmes israéliennes.
Atlantico : « Des employés vont pouvoir payer leur repas de cantine grâce à une puce RFID, placée sous leur peau. Fini la carte bleue, le billet ou le carnet de chèque… les employés de l’entreprise Three Square Market, dans le Wisconsin, vont pouvoir payer leur repas de cantine simplement en passant leur main devant un capteur, qui reconnaitra la puce électronique RFID, placée sous leur peau.
« L’implantation élimine le besoin de transporter des données » explique son patron au Monde. La puce est minuscule (la taille d’un grain de riz) et sera implantée à une cinquantaine de volontaires, entre le pouce et l’index.
 « C’est la première fois qu’une entreprise aux Etats-Unis propose à ses employés de servir de cobayes aux puces RFID » souligne Le Monde.

Il est vrai que la technologie, bien maitrisée, reste peu utilisée, surtout en entreprise. Mais certaines compagnies réfléchissent aussi à lancer une telle opération. En France, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) surveille de près cette « mode » qui pourrait bien devenir la norme dans les décennies à venir.
Source : http://www.atlantico.fr/atlantico-light/salaries-americains-puces-electroniques-3125493.html

Partager :