Partager :

En quelques années, les technologies en impression 3D ont fortement progressé. Focus sur ces projets qui pourraient impacter l’économie dès cette année.
Tout le monde le dit depuis des années : l’imprimante 3D va révolutionner tous les secteurs ou presque de l’économie. Mais, entre l’annonce et la réalité, certains observateurs ont pu montrer une certaine impatience. Grâce la progression des techniques d’impression et l’arrivée de nouvelles startups, 2017 s’annonce comme l’année du renouveau pour le secteur.

La Startup « Nano Dimension » imprime les circuits imprimés. Faciliter la fabrication de circuits imprimés. Née en Israël, la startup a développé une imprimante 3D qui utilise une encre conductrice.

Une innovation majeure qui va bouleverser la méthode de fabrication des composants électroniques. Les équipes-produit vont ainsi pouvoir fabriquer des prototypes de circuits imprimés multicouches complexes directement à partir de l’imprimante 3D.

Ce qui va réduire drastiquement les frais de Recherche sur les métiers de l’informatique. La startup israélienne a l’intention de mettre sur le marché dès le second semestre 2017 les premières générations d’imprimante 3D à encre conductrice. Cette innovation met l’imprimante PCB de Nano Dimension au centre de la conception, fabrication et conception des logiciels de demain. (Source : https://www.widoobiz.com)

Selon Le Journal du Net : « 33 300 : c’est le nombre de pages imprimées chaque seconde en Europe. Dans un contexte de transformation digitale où le papier laisse de plus en plus la part belle au numérique, paradoxalement, les besoins d’impression demeurent, pour certaines, primordiaux.

 De la machine à écrire au numérique

De l’impression à impact au laser et des réseaux filaires au wifi, les innovations technologiques guident l’évolution des pratiques d’impression. Avant l’arrivée du PC, les systèmes informatiques, massifs et onéreux, n’étaient accessibles qu’aux grandes entreprises, ou aux banques, assurances, administrations et services publics. Ces organisations ont été parmi les pionnières de l’utilisation de l’informatique et de l’impression, notamment pour gérer leur production et leurs stocks.
Les technologies laser et jet d’encre ont, plus tard, radicalement changé le modus operandi de l’impression dans l’environnement bureautique.

 Alors que l’imprimante matricielle est un système à impact frappant un ruban encré sur du papier, comme la machine à écrire, les imprimantes non impact à jet d’encre et laser ont apporté une impression de plus en plus précise et rapide. Elles permettent d’améliorer le rendu des textes, d’imprimer des images en haute résolution et débitent habituellement 50 pages minute. On a atteint aujourd’hui le maximum en termes de qualité que l’œil humain peut distinguer tant ces imprimantes permettent de soigner les détails ».
Partager :