Partager :

LES MOTS POUR LE DIRE.
L’Ambassade d’Israël en France et Bpifrance ont organisé en 2017 une Rencontre Digitale dédiée aux Fintechs des deux pays.
Un rapprochement logique. Le département économique et scientifique de l’Ambassade d’Israël en France met un coup d’accélérateur sur les relations économiques et scientifiques entre les deux pays. « Les Fintechs représentent un secteur d’activité pour lequel nous souhaitons développer les liens bilatéraux », expliquait Dina Sorek.
« Israël est le 3ème plus gros marché mondial des Fintechs. Nous avons une culture de l’innovation et des technologies très forte. Je parlerais même d’un ADN entrepreneurial. Et bien sûr, nous bénéficions d’un important soutien de la part du gouvernement. Israël c’est un peu la piscine dans laquelle on s’entraine avant de se jeter dans l’océan », raconte Dorel Blitz, Directeur en charge du département Fintechs chez KPMG Israël.
LE PLUS. La Fintech est une nouvelle industrie financière qui déploie la technologie pour améliorer les activités financières. Le terme « fintech » est une contraction de « finance » et de « technologie ».
Par extension, le terme FinTech est utilisé pour désigner une compagnie qui œuvre dans ce domaine. Les Fintech sont généralement des startups qui maitrisent bien les technologies de l’information et de la communication qui tentent de capter les parts de marché des grosses entreprises en place, qui sont souvent peu innovantes ou en retard dans l’adoption des nouvelles technologies. Les Fintech regroupent l’ensemble des entreprises utilisant des modèles opérationnels, technologiques ou économiques innovants et disruptifs, visant à traiter des problématiques existantes ou émergentes de l’industrie des services financiers.
 
 

Partager :