Partager :

L’histoire de Amir Gutman est connue en Israël. Elle fait partie de la culture musicale israélienne. Gay, il a épousé son mari et a eu un enfant. Sa vie a été aussi un enfer. Une erreur de diagnostic (un cancer) a eu des conséquences dramatiques. Pour fêter sa renaissance il se retrouve à la plage avec sa famille et amis. Et là,  le drame arrive…
Selon LPH : « Les médecins de l’hôpital Rambam de Haïfa n’ont rien pu faire pour sauver le chanteur Amir Fryszer Gutman qui s’était noyé samedi près de la plage de Neveh Yam en tentant de sauver sa nièce âgée de neuf ans. Cette dernière avait été retirée des eaux par un groupe de surfeurs. Il était âgé de 41 ans. Déjà en début d’après-midi de dimanche, l’équipe médicale avait indiqué à la famille qu’il n’avait aucune chance de survivre.
Amir Gutman s’était surtout fait connaître dans les années 1990 avec son groupe Hi Five. Parmi ses tubes: Yom Me’ounan, Zman Messiba et Tso’eket Ahava. Ses chants sont encore diffusés sur les ondes des radios ».
Times of Israel : « La mort de Gutman vient mettre un terme à une période tragique pour l’artiste, diagnostiqué d’un cancer à tort. Sa sortie sur la plage en compagnie de ses amis et de sa famille devait être une fête, célébrant une nouvelle page de son existence. En mars 2016, un lymphome non-Hodgkinien avait été diagnostiqué chez Guttman par les médecins de l’Hôpital Ichilov de Tel Aviv mais trois mois plus tard, après plusieurs séances de chimiothérapie, le personnel médical de l’établissement lui avait expliqué qu’en fait, il n’était pas atteint par un cancer ».

Partager :