Partager :
Rien n’arrête la croissance chinoise qui attire le monde entier. En Israël, la Chine et son potentiel font déjà partie de la donne depuis au moins dix ans. Un article Les Echos :
« Selon les chiffres publiés ce lundi, après avoir progressé de 6,7% au premier trimestre en rythme annuel , le PIB chinois a augmenté de 6,9% au deuxième. Soit plus que les anticipations de la plupart des économistes et, surtout, à un rythme plus élevé que l’objectif de l’ordre de 6,5% pour l’ensempble de l’année affiché par Pékin.
Par rapport au premier trimestre, le PIB chinois affiche une hausse de 1,7 %. Cerise sur le gâteau, ce bon résultat s’est accompagné de chiffres encourageants : la production industrielle a ainsi augmenté de 7,6% en juin sur un an, les ventes de détail de 11% et l’investissement de 8,6% au premier semestre. Autant d’élements qui semblent montrer que la demande chinoise est solide, tant sur le marché intérieur qu’à l’extérieur des frontières.

Les Bourses chinoises dans le rouge

Pour autant, si cette vigueur est assurément une bonne nouvelle pour Pékin, elle n’a pas été aussi bien accueillie que cela par les investisseurs de Chine continentale.

Dans la foulée de cette annonce en effet, alors que la Bourse de Hong Kong affichait une progression de 0,63%, celles de Shanghai et de Canton, qui avaient commencé la journée en baisse, restaient dans le rouge de, respectivement, 0,11% et 2,24%. Les autres places asiatiques étaient mieux orientées ».
Partager :