Partager :

L’israélien Skylock embarqué par le lituanien NT Service dans la guerre des drones en Ukraine.

Le spécialiste anti-drone Skylock, filiale du groupe de défense israélien Avnon, fournit ses technologies à l’armée ukrainienne. Pour éviter d’embarrasser l’Etat hébreu, qui cherche à éviter de s’impliquer dans l’effort de guerre de l’Ukraine, il les exporte par le biais de son partenaire lituanien, NT Service. (www.intelligenceonline.fr)

Système anti-drone avec intercepteur.

CONTRE-BOURDONNIER ATTRAPEUR DE FILETS Ce contre-drone est petit, il vole rapidement et est déployé pour intercepter des drones hostiles. À l’aide d’un filet, le dispositif de capture des drones permet d’éloigner efficacement et en toute sécurité les drones non autorisés.

Une fois qu’une menace de drone est détectée par le radar ou le système optique, le Drone Catcher s’approche rapidement de la cible en mouvement. En utilisant les capteurs intégrés pour se verrouiller sur la cible en mouvement et la suivre, l’attrapeur de drone démobilise rapidement le drone en tirant un filet au-dessus de lui.

Le système assure la continuité de la mission en lançant des drones supplémentaires au cas où le premier serait mis hors service. La zone d’opération est située à 1,5 km maximum du point de départ.

« SKYLOCK is an international leader in anti-drone technology that has already successfully installed systems in the Asia Pacific, and currently demonstrating systems at a number of international airports. These provide an answer to the rapidly increasing threats to commercial flights. SKYLOCK has integrated elements of three separate systems into one, allowing the operator to detect an enemy drone, observe its flight, neutralize it by jamming its signal, and finally, destroy it with a laser gun. The entire system can be fit into a container and transported by any truck. »

LE PLUS.

The Moroccan military has purchased the Israeli counter-drone system Skylock Dome, according to a Nov. 21 post on the armed forces’ official Facebook page.

“Some systems were delivered already, but there is no information about the value of the deal or the number of systems that have been acquired,” Moroccan military expert Abdel Hamid Harfi told Defense News. “The contract does not include technology transfer for local manufacturing in Morocco.”

Partager :