Partager :

C’est le jeudi 25 dernier que s’est tenue une conférence à Vescovatu (Haute Corse), dans les locaux de la Chambre d’Agriculture. afin de favoriser les partenariats dans le domaine agricole entre la Corse et l’État d’Israël.

Plusieurs interventions, en présentiel et en visioconférence, riches et denses, se sont ainsi succédé devant les représentants des principales filières agricoles de Corse, et en présence du Ministre Conseiller aux Affaires politiques intérieures et économiques auprès de l’Ambassade d’Israël en France, Daniel Halevy-Goetschel. Des échanges qui ouvrent des perspectives prometteuses.

Certes, Israël et la Corse ne travaillent pas à la même échelle : la Corse compte 2810 exploitations agricoles, comme l’a rappelé la Directrice de la Chambre dans le tableau très complet qu’elle a brossé de l’agriculture insulaire, quand Israël en dénombre 14000. Il faut mettre en regard les 250 millions d’euros générés par les productions corses et les 9,2 milliards de dollars des israéliennes. Mais les contraintes qui pèsent sur le monde agricole israélien s’apparentent, en plus accentuée, à celles que nous rencontrons : zones arides ou semi-arides couvrant les 2/3 du pays, pénurie d’eau, de main d’œuvre, marchés géographiquement éloignés, baisse régulière de l’aide agricole. Elles ont poussé Israël à miser sur les technologies innovantes, en investissant fortement dans la Recherche et le Développement. Avec ses 650 start-up impliquées dans la production agricole et ses 280 entreprises liées à l’agro-technologie, Israël se définit comme une “start-up nation”.  Et c’est sans doute là que l’expérience d’Israël peut être la plus utile à la Corse, notamment dans le domaine de la gestion de l’eau où cet État est véritablement en pointe.

Au moment où les conséquences probables du réchauffement climatique nous imposent de modifier nos pratiques, pourquoi ne pas nous inspirer de ce qui se fait de mieux en la matière autour de la Méditerranée et dans le monde ?

Les participants ont affirmé leur volonté de poursuivre ces échanges par la mise en œuvre de projets concrets, de part et d’autre de la Méditerranée. D’ores et déjà, en réponse à l’invitation formulée par le Ministre israélien, la Chambre d’Agriculture a annoncé qu’elle serait présente au Salon annuel d’agro-technologie organisé par Israël en 2022. En retour, le Président de la Chambre a convié les représentants israéliens au second salon Agri’sgiani : un salon ouvert au public dont la première édition qui aura lieu le week-end des 4 et 5 décembre s’articule opportunément autour de la thématique du réchauffement thématique.

La visite officielle d’un représentant de l’État d’Israël en Corse est une première historique. La délégation est allée à la rencontre des communautés juives d’Aiacciu et de Bastia. Elle a été reçue par Marie-Antoinette Maupertuis, Présidente de l’Assemblée, Gilles Simeoni, Président de l’exécutif, ainsi que par les maires d’Aiacciu et de Bastia.

Source : Corsenetinfos (résumé)

Partager :