Partager :

EDITORIAL. Un soir, lors d’un Gala, Meyer Habib me dit, le regard franc mais peu amical : « Je sais que vous ne m’aimez pas ». En fait, c’était vrai. Sa campagne électorale avait laissé des traces durables entre nous car je l’ai combattu avec détermination. Jusqu’à très récemment je me suis toujours posé cette question : « Qui est donc ce Député, au caractère très ombrageux, et qui tranche avec son environnement politique, bien plus soft? »

J’ai largement revu mon jugement depuis la crise du Covid-19. Il est l’un des rares à vraiment vouloir aider ses concitoyens. Rien à voir avec ses positions politiques et son parti. Il a déployé une énergie folle à sortir les franco-israéliens de la poisse. Lorsque l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv a fermé, il a très vite compris les conséquences sur ses concitoyens. Son travail acharné auprès du Likoud et autres partis israéliens a porté ses fruits. De Paris vont très bientôt embarquer les voyageurs à destination de Tel-Aviv. Merci l’artiste!

Meyer Habib avait adressé une lettre à la ministre israélienne des Transports, exigeant la mise en place de vols entre la France et Israël alors que de nombreux Franco-israéliens étaient bloqués depuis plusieurs semaines. Arès près de deux mois de fermeture quasi hermétique, l’aéroport international Ben Gourion de Tel-Aviv, principale porte d’entrée dans le pays, va reprendre du service. La ligne Paris -Tel Aviv rouvre. (Daniel Rouach)

LE PLUS.

Meyer Habib né le à Paris (Seine), est un homme politique francoisraélien.

Directeur général du groupe Vendôme à Paris, il est député de la huitième circonscription des Français établis hors de France depuis 2013. Élu de centre droit en France, il est proche de la droite israélienne et ami du Premier ministre Benyamin Netanyahou, que celui-ci considère comme son représentant personnel en France.

Meyer Habib est le seul député sortant des Français de l’étranger reconduit dans ses fonctions à l’issue de la XIVe législature face à un candidat de La République en marche, le parti du président Emmanuel Macron.

Marié et père de quatre enfants, Meyer Habib vit à Paris. Il est binational francoisraélien. Il est le premier député français à s’être fait vacciner contre la COVID-19.

Meyer Habib est vice-président de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale. Avec Olivier Cadic, il est également co-président de l’UDI-Monde, qui est la fédération des sections UDI établies hors de France.

Benyamin Netanyahou le présente dans ses écrits comme son représentant personnel en France. Meyer Habib aime quant à lui parler de Netanyahou comme d’un « frère »

LE PLUS. Dans i24News : « Reçu par le Premier ministre israélien à son domicile pour une réunion de travail, M. Habib a fait part de l' »angoisse de ces milliers de familles françaises et israéliennes, séparées depuis près d’un an,  et de tous ces franco-israéliens devant voyager pour le travail ».

« Je lui ai suggéré de dupliquer l’accord conclu lundi entre la Grèce et Israël, avec la France et donc de dispenser d’isolement les Français doublement vaccinés qui arriveront en Israël (sur preuve de vaccination et test PCR négatif) », a déclaré le député UDI sur son compte Facebook.

Selon M. Habib, le Premier ministre a accepté, sous réserve de vérifier certaines conditions juridiques pour le mettre en place. « Cet accord devra être basé sur une réciprocité, pour les Israéliens vaccinés qui se rendront en France », a précisé le dirigeant israélien. « Je vais m’atteler dès aujourd’hui à rendre ce partenariat possible, en travaillant avec les autorités israéliennes et françaises. Ce n’est pas encore fait, mais j’ai bon espoir ! », a exprimé M. Habib ».

Partager :