Partager :
La police a arrêté au cour des deux derniers jours une dizaine de suspects, partout dans le pays pour des soupçons de prostitution de mineurs.
Selon la police, une dizaine de suspects sont soupçonnés d’infractions sexuelles en ligne. La publication de cette information a été autorisée ce mardi matin par la police.
L’arrestation est intervenue après qu’un agent de police se soit fait passer pour un garçon de 14 ans se prostituant sur Internet via une célèbre application (Whatsapp).
Selon la police, l’enquête a duré plusieurs mois.
Des dizaines d’hommes adultes se sont approchés du jeune adolescent, même s’ils savaient qu’il était un mineur, et ont entretenu une correspondance avec lui avec un contenu sexuel flagrant.
Dans le cadre de la correspondance, les suspects ont envoyé des photos à contenu sexuel, des photos nues d’eux-mêmes ou de ceux qui prétendaient le faire, des fichiers vidéo à contenus pornographiques et ont demandé au mineur de prendre une photo nue de lui-même et de la leur envoyer.
Par la suite, certains des suspects ont cherché à organiser une rencontre sexuelle physique avec « l’agent », en échange d’un paiement monétaire de divers montants.
La police a arrêté trois suspects lundi soir, après que deux d’entre eux aient rencontré le «mineur» avec lequel ils avaient entretenu une correspondance.
Ce mardi matin, sept autres suspects âgés de 30 à 60 ans ont été arrêtés.
En raison de sa gravité, de sa portée et de ses conséquences, l’enquête sur le phénomène de la prostitution des mineurs sur internet est l’un des objectifs de l’Unité 105.
Au cours de l’année écoulée, un certain nombre d’affaires ont été menées sur le terrain et diverses mises en accusation ont été déposées contre des suspects accusés de relations sexuelles avec des mineurs.
Il convient de noter que les personnes soupçonnées de telles infractions opèrent en camouflage, en utilisant des méthodes sophistiquées, y compris des profils fictifs et des applications qui permettent un enregistrement anonyme.
Selon la police, tous ces éléments sont justifiés par le défi de persuader les mineurs de se livrer à la prostitution.
Plus tard dans la journée et conformément aux besoins de l’enquête, les suspects seront traduits en audience devant le tribunal d’instance de Rishon Lezion.

Source Koide9enisrael

Partager :