Partager :

WASHINGTON – Tout comme de nombreux Juifs aux États-Unis étaient assis vendredi à un dîner de Rosh Hashanah après le coucher du soleil, se préparant à tremper des pommes dans du miel pour signaler la douceur de l’année à venir, la nouvelle de la mort de Ruth Bader Ginsburg est arrivée .

Ruth Ginsburg, la première femme juive membre de la Cour suprême des États-Unis, est décédée l’un des jours les plus sacrés du judaïsme, alors que près de six millions de Juifs aux Etats-Unis ont accueilli le nouvel an 5781, sur la base du calendrier hébreu.

La juge à la Cour Suprême Ruth Bader Ginsburg est devenue une figure de la lutte pour les droits des femmes aux Etats-Unis. Le documentaire « RBG » retrace la vie de cette femme de 85 ans, voix dissidente dans le paysage politique américain. Ruth Ginsburg a été élevée dans une famille laïque, mais a expliqué en 2018 que son origine religieuse avait influencé l’œuvre de sa vie: «Je suis juge, née, élevée et fière d’être juive. l’intégralité de l’histoire juive et de la tradition juive ».

« J’ai entendu parler de la mort de Ruth alors que je récitais le Kaddish de pleureur au service de Rosh Hashanah « , a déclaré un collègue juge de la Cour suprême Stephen G. Breyer dans un communiqué, faisant référence à une prière en mémoire des morts.

Ruth Ginsburg était « une grande dame de la justice, une femme de valeur, un rocher de justice, et une excellente amie « , dit le communiqué. « Le monde est devenu un meilleur endroit grâce à ses actions et son engagement »

Sa mort à la veille de Rosh Hashanah a également une signification dans la tradition juive, ont déclaré des rabbins et des amis. « L’un des thèmes de Rosh Hashanah suggère que des personnes très justes mourraient à la toute fin de l’année parce qu’elles étaient nécessaires jusqu’à la toute fin« , a déclaré le rabbin Rick Jacobs, président de l’Union for Reform Judaism.

Ceux qui meurent le jour de la fête du nouvel an sont considérés comme «tsadik»,un juste, un titre donné aux justes et aux saints. (alliancefr.com)

Selon i24News. Le P.M. israélien a rendu hommage à la juge de la Cour suprême des États-Unis, Ruth Bader Ginsburg.
Le Premier ministre israélien a rendu hommage dimanche à la juge à la Cour suprême des Etats-Unis, Ruth Bader Ginsburg, icône de la gauche américaine décédée vendredi. Dans un tweet, il a salué la magistrate, qui a fait partie « des plus grands dirigeants judiciaires de notre temps ». « Elle était fière de son héritage juif et le peuple juif sera toujours fier d’elle », a-t-il déclaré. (www.i24news.tv)

Ruth Bader Ginsburg, née Joan Ruth Bader le 15 mars 1933 à Brooklyn et morte le 18 septembre 2020 à Washington D.C., est une avocate, juriste, universitaire et juge américaine, membre de la Cour suprême des États-Unis de 1993 à 2020.Ruth Bader Ginsburg est opérée avec succès d’un cancer du pancréas en 2009. Elle meurt à Washington, le 18 septembre 2020, des suites de ce cancer. Pour le politologue Jean-Éric Branaa, la disparition de cette alliée des démocrates, à 45 jours de l’élection présidentielle, risque d’entraîner des conséquences sur l’échiquier politique américain. En effet, sa disparition conduit à mettre en lumière l’importance d’une nouvelle nomination à la Cour suprême, aux conséquences différentes s’il s’agit d’un président démocrate ou républicain.

Date et lieu de décès : 18 septembre 2020, Washington, États-Unis Tendances
Date et lieu de naissance : 15 mars 1933, Brooklyn, New York, État de New York, États-Unis
Époux : Martin D. Ginsburg (m. 1954–2010)
Enfants : Jane Ginsburg, James Steven Ginsburg
Enseignement : Columbia Law School (1959).

Partager :