Partager :

La Knesset adopte une loi autorisant le Shin Bet à suivre les porteurs du coronavirus jusqu’en janvier 2021.

La Knesset a adopté lundi 20 juillet un projet de loi autorisant le service de sécurité du Shin Bet à utiliser des données de téléphones portables et d’autres informations sensibles pour suivre les Israéliens qui contractent le coronavirus et ceux avec lesquels ils sont en contact. Lors de la dernière lecture du projet de loi, 48 législateurs ont voté pour, tandis que 23 ont voté contre. La législation, qui sera en vigueur jusqu’en janvier, permet au ministère de la Santé d’utiliser les données de suivi du Shin Bet, tant qu’il y a plus de 200 nouvelles infections à la covid-19 par jour. Les Ministères de la Santé auront accès aux données pendant une période de 21 jours, qui devra ensuite être renouvelée par le gouvernement. Gabriel Attal. (https://www.radioj.fr)

 LE PLUS. Le Shin Bet aurait mis sur écoute les téléphones portables des Israéliens pendant 2 ans et demi.

Selon Channel 13, le Shin Bet aurait tracé et mis sur écoute les téléphones portables des Israéliens pendant au moins deux ans et demi dans le cadre d’un programme clandestin visant à lutter contre le groupe Etat Islamique.

La chaîne israélienne 13 croit aussi savoir que ce programme pourrait toujours être en cours.

Le programme dont le nom n’a pas été révélé a été révélé par une équipe de hauts fonctionnaires du ministère de la Justice, dirigée par le procureur d’État de l’époque, Shai Nitzan, ainsi que par le procureur général, Avichai Mandelblit, mais n’a pas été soumis à la surveillance parlementaire, à la législation ou à tout autre règlements, selon Channel 13.

Le rapport n’indique pas le type d’implication ou de surveillance du Premier ministre ou du cabinet dans cette affaire.

Gabriel Attal

Partager :