Partager :

IsraelValley Spécial. Comme nous l’avions annoncé en Juin 2020, l’entrepreneur franco-israélien Dominique Romano a été nommé nouveau président de Radio J-94.8 FM, succédant à ce poste à Dov Zerah. Radio J, née en juin 1981, est détenue par un pool d’actionnaires dirigé par Marc Eisenberg, président de l’Alliance israélite universelle depuis 2011, président fondateur de l’organisation Qualita.

Début juillet on apprend que Radio J, Judaïques FM et Studio Qualita seront dirigées par Emmanuel Rials. 

Dominique Romano a en effet confié un objectif double à Emmanuel Rials (ex-Président de Oui FM, ex-dirigeant des Réseaux Skyrock, Fun Radio, RTL2) : « être la première source d’information et de divertissement de la communauté juive francophone garantissant un pluralisme large d’expression ».

« Je suis très fier de prendre la direction générale de nos trois radios, grâce à Marc Eisenberg et Dominique Romano, dont la confiance m’honore. Nos programmes sont uniques et nécessaires : la communauté juive francophone, en France et en Israël, a plus que jamais besoin de notre exigence et de notre engagement pour une information de qualité » a déclaré Emmanuel Rials.

LE PLUS. Déjà directeur des rédactions de Radio J et Judaïques FM, Alexis Lacroix assumera désormais » les mêmes fonctions élargies à Studio Qualita et veillera à la cohérence de la ligne éditoriale ». Radio J et Judaïques FM se « concentreront sur leur rôle au service du rayonnement de la communauté juive au sein de la société française, tandis que Studio Qualita continuera d’apporter sa valeur ajoutée au service de l’intégration en Israël ».
Les trois radios partagent également la régie publicitaire, DPRJ Pub, présidée par Lucile Astel.  « Le rapprochement des trois radios de la communauté juive en France et en Israël permettra au groupe de jouer un rôle unique de pont entre la France et Israël » indique un communiqué.

LE PLUS. « Romano discovered the charms of Israel 15 years ago, and consequently volunteered for the IDF. He completed basic training, and since then has insisted on serving at least 20 days a year on the Seam Line, in a reserve company that is under Border Guard command. The last time that he arrived in Israel for his reserve service was in November 2010, and he says he is already looking forward to this year’s brown envelope to summon him for duty. « Serving in the IDF and in the reserve corps is, in my opinion, the core of Zionism, » he says. « Even if the IDF already have many soldiers, another soldier couldn’t hurt. »

Romano is a father of five; his oldest daughter, who is 20, completed her IDF combat service last week. He divides his time between his Paris home and his luxury sea-view apartment in the Neve Tzedek neighborhood of Tel Aviv. He spends a week out of every month in Israel. His international business ventures include Internet companies, hotels, restaurants and real estate.

« Academic studies cost a lot of money and not all of the students are rich, » Romano explains his drive to establish a scholarship fund. « This is why I decided that in addition to the my reserve service, the least I can do is help other reserve soldiers. » Romano notified Tel Aviv University of his decision to establish the $150,000 « Romano Fund, » and promised to sustain it for years to come. « Even after I die, the fund will continue to function, » he said. The fund will be officially launched in May. One of Romano’s business ventures includes the Ethical Coffee Company, which manufactures biodegradable coffee capsules for coffee machines. « You can make money and protect the environment, just like you can be rich and serve in the IDF, » he says. « I hope that other rich people in Israel and around the world will adopt the idea and donate to students who serve in combat units. » (Source :  Ynetnews)

A SAVOIR. (www.lalettrea.fr) « De la famille Benetton à Dominique Romano, la galaxie des associés du présentateur Arthur ». Jacques Essebag, plus connu comme animateur sous le nom d’Arthur, diversifie ses investissements avec de multiples partenaires. L’animateur vedette Arthur, qui a touché 300 millions d’euros en vendant en 2007 sa société de production, a réinvesti ce pactole tous azimuts : audiovisuel, internet, immobilier, restauration…

 


Partager :