Partager :

Un article de LPH (Le Petit Hebdo). « Binyamin Netanyahou a donné une conférence de presse pour annoncer les nouvelles mesures d’allègement ainsi que de reprise de l’économie. Il était entouré de plusieurs ministres et haut-fonctionnaires de ministères et pour la première fois, il a répondu à des questions de journalistes.

A l’aide de graphiques, Binyamin Netanyahou a montré que les chiffres sur la propagation de la maladie en Israël sont très encourageants et que sur le plan de la mortalité, Israël fait partie des pays avec le taux de mortalité par 100.000 habitants parmi les plus bas au monde. Il a également indiqué être en contact permanent avec des dirigeants étrangers ainsi qu’avec des grandes sommités scientifiques mondiales.

Le Premier ministre a expliqué quelles sont les 3 raisons de cette relative réussite israélienne:

  1. Les mesures fermes prises très rapidement
  2. Le travail formidable effectué par le système de santé, les médecins et personnels hospitaliers, le Magen David Adom, l’organisation Hatzala etc.
  3. La discipline observée par la population

Avant d’annoncer les nouvelles mesures, Netanyahou a indiqué qu’il s’agit d’un programme volontariste et responsable à la fois, précisant que le processus de reprises pourra être stoppé ou même rétrogradé à tout moment en fonction de 3 critères précis qui seront sans cesse évalués :

  1. Une augmentation de plus de 100 malades par jour dans les zones les moins touchées
  2. Un doublement du nombre de malades en moins de dix jours (il est de 31 jours actuellement)
  3. Un nombre de malades graves dépassant les 250.

ANNONCES DE NOUVELLES MESURES:

  • Abolition de la limite de déplacement. Les personnes pourront se rendre où ils veulent.
  • Sport: uniquement par deux
  • Les plages restent interdites
  • Les familles pourront rencontrer les grands-parents mais sans contact physique.
  • Rassemblements en plein air (avec espacement réglementaire): 20 personnes autorisées aujourd’hui, d’ici deux semaines 50 personnes et 100 personnes à la fin du mois de mai. Si les chiffres sont bons, toutes les limitations de rassemblement en extérieur seront abolies le 14 juin.
  • Mariages: cérémonies avec 50 personnes maximum. Pas de danses!

Sur le plan économique, Binyamin Netaynahou a annoncé:

  • Réouverture des centres commerciaux et marchés ouverts dès jeudi 7 mai, avec toutefois interdiction de consommer sur place.
  • Installation d’un système ultramoderne informatique inspiré des Etats-Unis pour les dédommagements aux indépendants, sans aucune bureaucratie, avec versement sur le compte dans les deux jours qui suivent la déclaration faite sur l’espace personnel sur le site de l’Administration fiscale.
  • Reprise progressive des activités sportives et culturelles jusqu’à la mi-juin.
  • Les synagogues resteront encore fermées – discussions en cours pour une réouverture prochaine
  • Reprise progressive des échanges touristiques avec certains pays qui ont jugulé le virus.
  • Education: reprise de l’éducation informelle et de l’enseignement supérieur dès le 14 mai – Toutes les classes d’ici la fin du mois de mai – Jardins d’enfants: reprise le 10 mai – Pour les crèches et mamans de jour : encore en discussion – Période d’été: neuf jours de classe en juillet uniquement.
  • Restauration: uniquement « take away ».

Le Premier ministre a aussi abordé la recherche et indiqué qu’Israël fait partie des pays de pointe dans la recherche à la fois de médicament et de vaccin contre le Corona, soulignant toutefois qu’il faut de temps pour le mettre au point, le tester, le fabriquer ensuite et le distribuer. Il a prévenu d’une possibilité de nouvelle vague de Corona, et sur ce point, il a indiqué qu’il s’entretient avec des dirigeants étrangers pour trouver des solutions technologiques, scientifiques et logistiques qui permettraient de se mesurer à temps avec un retour de la maladie  ou avec de nouveaux virus dans le futur.

Plusieurs questions lui ont été posées, l’une qui lui reprochait « d’avoir créé la panique dans la population ». Visiblement irrité, le Premier ministre a fait une nouvelle fois référence aux graphiques de mortalité et a expliqué que le nombre relativement faible de décès en Israël comparativement à des pays très développés ayant une population similaire n’était pas pas dû au hasard mais à la politique ferme et aux choix faits par le gouvernement. Il en a profité pour égratigner les éternels grincheux dans les médias qui ont sans cesse à la bouche des mots comme « fiasco », « échec » ou « tensions entre les ministères », rappelant qu’il s’agit d’une pandémie mondiale unique depuis un siècle et que tous les pays du monde mis à la même enseigne devaient prendre des décisions en mouvement, en réévaluant sans cesse, avec des risques d’erreur inhérents.

Sur la question des débats actuels à la Cour suprême quant à sa candidature et à l’accord de gouvernement d’union, Binyamin Netanyahou a été très net : la Cour suprême n’a pas à s’ingérer dans le processus politique et surtout pas pour retarder la constitution d’un gouvernement d’union qui doit agir au plus vite.

« Horizon qui s’éclaircit mais nécessité de maintenir la vigilance et les consignes » pourrait être le résumé de son intervention ».

https://lphinfo.com/conference-de-presse-sur-le-corona/

SELON i24News. « Nous levons la limitation de 100 mètres depuis son domicile », a déclaré Netanyaou lundi soir, ajoutant que les visites aux membres de la famille sont désormais autorisées et que la réouverture des centres commerciaux commencera jeudi.

Le Premier ministre a par ailleurs souligné que le succès d’Israël face à l’épidémie reposait sur « des mesures rapides et calculées prises dès le début de la crise dans le monde », ainsi que sur « le dévouement extraordinaire des équipes médicales », et sur la réaction des citoyens, qui ont respecté les directives du ministère de la Santé.

Ce dernier a annoncé lundi que le nombre de cas confirmés de coronavirus depuis le début de la pandémie est passé à 16.246 et le nombre de décès à 235, tandis que le nombre de nouveaux cas de Covid-19 continue de baisser en Israël.

« Si les choses se passent bien, dans 15 jours nous permettrons des réunions de 50 personnes, le 30 mai nous permettrons des réunions de 100 personnes et le 14 juin nous pourrons lever complètement les restrictions concernant les réunions », a-t-il précisé. »

Partager :