Partager :

Le premier hôpital dédié au traitement des patients atteints de coronavirus en Israël a ouvert ses portes et a reçu ses premiers patients jeudi.

L’hôpital Sharon de Petah Tikva a été réaménagé en un établissement de 200 lits en moins de deux semaines après que tous ses patients ont été transférés dans d’autres hôpitaux et que le personnel, fort de 1 400 personnes, a été formé au traitement des patients atteints de coronavirus et à l’auto-protection contre la contamination par la maladie, qui a coûté la vie à huit personnes en Israël jusqu’à présent.

Petah Tikva est une ville d’Israël dans le District Central, au nord-est de Tel-Aviv. Le territoire de la commune couvre 39 km² et sa population en 2018 est de 244 275 habitants.

LE PLUS.

Le système de santé estime qu’entre 4 500 et 6 000 Israéliens meurent chaque année d’infections dans les hôpitaux. Une liste des réalisations du ministère de la Santé des hôpitaux dans la guerre contre les infections en 2017, a été publié et montre que la plupart des hôpitaux en Israël ne répondent pas aux normes requises et sont contaminés.

Les hôpitaux les plus remarquables sont : Ichilov à Tel Aviv, Meir à Kfar Sava, Haemek à Afula, l’hôpital Schneider à Petah Tikva et l’hôpital français de Nazareth, qui s’est avéré le plus propre.

Pour le niveau moyen : Hôpital Beilinson à Petah Tikva, Shaarei Tzedek à Jérusalem, Barzilai à Ashkelon, Carmel à Haïfa, Kaplan à Rehovot, Yoseftal à Eilat, Sharon à Petah Tikva, Ziv à Safed et Pouriah à Tibériade.

Des scores plus faibles dans le secteur de l’infection : Sheba Tel Hashomer, Rambam à Haïfa, Assaf Harofeh Zrifin, Hadassa Ein Kerem, Jérusalem, Hamerkaz Arofé Legalil à Nahariya, et Wolfson à Holon, Hillel Yaffe à Hadera , Bnei Zion à Haïfa, l’hôpital italien de Nazareth, Laniado à Netanya, Mayanei Hayeshua à Bnei Brak et l’hôpital anglais de Nazareth.

Partager :