Mar 5

Vu d'Israël : Face aux "ingérences", la Chine accroît son budget militaire

Authors picture

IsraelValley Desk | Défense

Headline image

Si la Chine a multiplié par 10 son budget de défense en 15 ans, il reste cependant loin derrière celui des Etats-Unis.

AFP – Le budget militaire chinois, le deuxième de la planète, augmentera encore “d’environ 7%” en 2017, a annoncé samedi Pékin, se disant prêt à repousser “les ingérences extérieures” à l’heure où Donald Trump promet une “montée en puissance” inédite des forces américaines.

Cette croissance, similaire à l’an dernier (+7,6%), est l’une des plus faibles des 20 dernières années. Pékin accroît ses dépenses militaires depuis les années 1980 pour combler son retard sur les armées occidentales, l’augmentation ayant atteint presque 18% à la fin des années 2000.

La hausse de l’an passé avait porté le budget militaire officiel à 954 milliards de yuans (132 milliards d’euros).

“Ces hausses sont motivées par la nécessité (d’avoir une armée) conforme à l’affirmation de puissance de la Chine, une superpuissance économique en plein essor, et un acteur politique et géopolitique qui voit son rôle se conforter sur la scène internationale”, juge Barthélémy Courmont, de l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris).

Si la Chine a multiplié par 10 son budget de défense en 15 ans, il reste cependant loin derrière celui des Etats-Unis. L’armée américaine bénéficie de 604,5 milliards de dollars (575 milliards d’euros), d’après l’Institut international pour les études stratégiques (IISS), basé à Londres.
 
‘DÉFENDRE NOTRE SOUVERAINETÉ’

Les dépenses militaires de Pékin sont toutefois nettement plus importantes que celles de la Russie (3e budget mondial avec 56 milliards d’euros), l’Arabie saoudite (54,1), le Royaume-Uni (49,9) ou la France (44,9). Et l’armée chinoise, dont les troupes ont fondu de moitié en 30 ans, reste la première en termes d’effectifs (2 millions).
L’augmentation du budget chinois “suscite des inquiétudes quant aux intentions futures de Pékin”, reconnaît M. Courmont, même si la Chine n’a selon lui “pas de visée hégémonique sur sa région”.

La Chine n’a pas combattu depuis 1979 et un bref conflit contre le Vietnam. Mais ses initiatives en mer de Chine méridionale suscitent des craintes.

Dans cette vaste zone maritime, grande comme six fois la France, plusieurs pays (Chine, Malaisie, Philippines, Vietnam, Bruneï) se disputent la souveraineté d’îles et récifs. Pékin en revendique la quasi-totalité.

“Nous appelons à un règlement pacifique des différends”, a plaidé samedi Mme Fu Ying, porte-parole de l’Assemblée nationale populaire (ANP), en annonçant la hausse du budget des armées à la veille de l’ouverture de la session annuelle du parlement chinois. “Parallèlement, nous devons avoir la capacité de défendre notre souveraineté (…) et nous prémunir contre les ingérences extérieures”, a-t-elle souligné.

Une allusion aux Etats-Unis, qui envoient régulièrement des navires de guerre en mer de Chine méridionale pour contrer Pékin. Le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson a agité en janvier la menace d’un blocus pour interdire à la Chine l’accès d’îles qu’elle contrôle.
 
UNE MENACE?

Questionnée sur la menace militaire que pourrait représenter la Chine, Mme Fu a rejeté toute critique. “Ces dix dernières années ont eu lieu de nombreux conflits et guerres dans le monde, qui ont entraîné d’innombrables morts et blessés (…) Lesquels ont été le fait de la Chine?”, s’est-elle interrogée.

Dans ce contexte, le président Trump vient de demander au Congrès des Etats-Unis une augmentation massive des dépenses militaires (+54 milliards de dollars, soit près de 10%). “Il s’agira de la plus grande montée en puissance de l’armée de l’histoire de l’Amérique”, a-t-il promis.

“Si les capacités technologiques de la Chine sont encore limitées (…), la menace chinoise est réelle si elle ne rencontre aucune force d’équilibre face à elle”, note Valérie Niquet, de la Fondation pour la recherche stratégique (FRS).

Quant aux promesses de Trump, “le Parti communiste chinois fait très bien la différence entre les actions et les beaux discours”, nuance James Char, de l’Université de technologie de Nanyang, à Singapour. La Chine “ne fera aucun ajustement pour le moment, mais pourrait réévaluer son budget militaire dans l’avenir, en cas d’approbation par le Congrès américain de la proposition” de Donald Trump.

"Les forces armées d'Arabie saoudite demeurent les mieux équipées de tous les Etats de la région excepté Israël", souligne l'International Institute for Strategic Studies (IISS), un think-tank basé à Londres. Les besoins militaires du royaume sont allés croissants en raison de l'engagement depuis 2014 de son armée, traditionnellement dévolue à la défense des frontières du roya...

IsraelValley Desk | Défense

Israel Aerospace Industries (IAI) a signé un contrat pour un montant de 630 millions de dollars avec la société aérospatiale appartenant à l'État Indien Bharat Electronics Limited (BEL). Dans le cadre cet accord, IAI fournira au groupe BEL la version navale du système de défense aérienne Barak 8 pour quatre navires de la Marine Indienne. L'accord faisait partie du programme Indie...

IsraelValley Desk | Défense

Le Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace est organisé par le SIAE, filiale du Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS). La 52e édition du salon aura lieu au Parc des Expositions du Bourget du 19 au 25 juin 2017 et réunira de nouveau l’ensemble des acteurs de l’industrie mondiale autour des dernières innovations technologiques. Les...

Eyal Koren (Tel Aviv) | Défense

Jean-Yves Le Drian est à présent au Quai d’Orsay. Il avait été interpellé au Parlement en décembre 2016 à propos de manœuvres aériennes conjointes entre la France et Israël en Corse, sur la Base 126 de Solenzara. Voici sa réponse écrite au Député Candelier : « Dans le cadre de cet exercice, cinq appareils F15 israéliens ont été déployés aux côtés de Rafale français ...

IsraelValley Desk | Défense

Les discussions sont actuellement en cours entre la société Israélienne de cybersécurité CyGov et le gouvernement de Zambie, pour la mise sur pied d’un Institut de cybersécurité dans le pays. Lors de sa rencontre avec le ministre des Transports et des Communications, Brian Mushimba, le 15 mai 2017 à Lusaka, le général Eli Ben-Meir, directeur stratégique de CyGov, a souligné qu...

IsraelValley Desk | Défense

Etienne Monin pour Radio France : "Au moins 150 pays ont été touchés par la cyberattaque mondiale sans précédent lancée vendredi 12 mai. Parmi les rares pays épargnés : Israël. L'Etat hébreu a fait de la cybersécurité l'une de ses priorités en dotant son armée d'une unité d'élite consacrée à l’informatique et tournée vers la cybersécurité : l’unité 8200. Les futurs exp...

IsraelValley Desk | Défense

L’entreprise israélienne Cellebrite aurait aidé le FBI à déverrouiller le téléphone de l’un des deux terroristes de San Bernardino. Elle travaille avec les polices du monde entier. Le FBI aurait payé environ $900 00 pour casser un code secret. Selon Le Monde : "Un Cellebrite UFED, outil qui permettrait aux enquêteurs d’extraire les données d’un téléphone portable. En ce de...

Ilanit Goldberg (Rehovot) | Défense

L'immeuble est très discret et se trouve à Tel Aviv. IsraelValley a eu l'occasion de rencontrer cette semaine les leaders du CBN en charge des cyberarmes. Les compétences du Cyber Bureau National (CBN) sont larges. Créé il y a plus de deux ans et doté d’un budget annuel de départ de 55 millions de dollars, il dépend du bureau du Premier ministre. Il est chargé d’édicter des dir...

Ilan Kotel (Tel Aviv) | Défense

L'armée israélienne a accusé mercredi l'ONG B'Tselem d'avoir "fabriqué un incident". Dans un film, on peut voir l'un des photographes palestiniens de l'organisation et deux autres personnes s'approcher d'un officier et de ses soldats, qui disent aux trois hommes de ne plus avancer. Le film se poursuit avec une brève altercation essentiellement verbale entre le photographe et l'officier,...

i24News | Défense

DEFENSE. Elbit Systems a annoncé avoir signé un important contrat de "Brazilian Marine Corps". L'objet du contrat de défense (très confidentiel) : la vente de systèmes de communications très sophistiqués. La Marine brésilienne (portugais : Marinha do Brasil) est la branche navale des forces armées brésiliennes. Avec 48 000 hommes et femmes (dont 3 200 appelés), elle met en œuvre ...

Eyal Koren (Tel Aviv) | Défense

Une base militaire israélienne s'est équipée en technologies de réalité virtuelle (VR) pour entraîner ses soldats au combat. Les casques 3D servent à reproduire les conditions d'une attaque dans les tunnels creusés à la frontière avec la bande de Gaza. LE PLUS. L'expression « réalité virtuelle » (ou multimédia immersif ou réalité simulée par ordinateur) renvoie typiqueme...

IsraelValley Desk | Défense

L'ex-Monsieur renseignement de Donald Trump, Mike Flynn, devient conseiller de NSO, le champion israélien des logiciels espions selon Intelligence onLine. JSS News : "Mike Flynn a intégré la société israélienne NSO Group, l’un des leaders mondiaux des malwares et logiciens espions. C’est NSO Group, qui avait réussi a pirater un iPhone – prouvant ainsi que « des failles existent...

IsraelValley Desk | Défense

A l’occasion de son salon dédié à l’innovation, la Direction générale de l’armement en France a réuni plusieurs experts pour s’interroger sur l’utilisation potentielle de la technologie blockchain dans le domaine de la Défense. En Israël depuis déjà des mois les services de recherche de Tsahal et les industriels de la défense s'intéressent également à ce domaine qui fasc...

IsraelValley Desk | Défense

Israël a diffusé lundi une mise en garde « sérieuse » à ses citoyens leur enjoignant à ne pas se rendre sur l’île tunisienne de Djerba, où des centaines de pèlerins juifs célèbreront la fête de Lag Ba’Omer mi-mai. LE PLUS. DANS "JEUNE AFRIQUE" EN 2016. Le pèlerinage juif de la Ghriba, sur l'île tunisienne de Djerba, dans le sud du pays, a débuté mercredi sous haute surve...

IsraelValley Desk | Défense

Les forces de défense israéliennes conduisent depuis plusieurs années l’intégration d’éléments autistes au sein du programme Roim Rachok (« voir loin, prévoir »). Sélectionnés en raison même de leur singularité cognitive, de leur tendance à l’obsession, à la répétition, au perfectionnisme, de leur capacité à s’isoler de l’environnement pour se livrer intégraleme...

Benjamin Wirtz | Défense