Feb 14

Vu d'Israël. Emmanuel Macron en visite en Algérie.

Authors picture

Dominique Cohen | Politique

Headline image

Erreur d’appréciation? Malgré de réels efforts venant des milieux franco-israéliens, Emmanuel Macron n’avait pas pu rencontrer le Premier Ministre israélien lors de son dernier passage à Tel Aviv. Il n’était encore que “simple” Ministre de l’économie et… presque candidat à l’Elysée.. .

En Algérie le tapis rouge est déployé avec force, car les sondages lui sont favorables, et surtout il a son avenir devant lui.

Macron se trouve à présent en Algérie, pays très peu sympathique à l’égard de l’Etat Hébreu. L’Algérie et Israël n’ont pas de relations diplomatiques officielles, le gouvernement algérien ne reconnaissant pas l’État d’Israël et interdisant à ses ressortissants toute entrée sur son territoire.

Cependant et depuis les années 2000 les contacts s’intensifient entre l’Algérie et Israël, dans les domaines militaire et économique. La surveillance des réseaux terroristes a stimulé la coopération entre les services de renseignements des deux pays.

De plus, des émissaires de Bouteflika auraient transmis, lors d’une discrète rencontre en Italie avec Dany Yatom, ancien chef du Mossad, une requête portant sur la formation d’une unité spéciale chargée de la protection rapprochée des dignitaires du régime et la fourniture d’équipements de sécurité sophistiqués israéliens . Voilà en outre plusieurs années que des sociétés israéliennes fournissent à l’Algérie des médicaments et du matériel hospitalier.

A Jérusalem, on observe avec vigilance toute déclarations du candidat Macron sur le conflit au Moyen-Orient. Pour le moment “rien à signaler”.

Selon (1) : "Macron a accompli une étape “indispensable” et symbolique pour un candidat à l’élection présidentielle française en entamant lundi une visite en Algérie, avec une série d’entretiens ministériels où il a évoqué “le poids du passé” et les promesses de partenariats d’avenir.

C’était en quelque sorte tapis rouge pour l’ancien ministre de l’Economie, venu à Alger pour étoffer sa stature internationale et marquer davantage son intérêt pour le bassin méditerranéen après des visites en Tunisie et au Liban.

M. Macron a été reçu avec les honneurs, à l’image de son cortège de voitures officielles guidées par des gyrophares qui a serpenté à grande vitesse dans les rues encombrées d’Alger.

Surtout, il a passé deux longues heures d’entretien avec le Premier ministre Abdelmalek Sellal et le ministre de l’Industrie et des Mines Abdessalem Bouchouareb, qui ont largement débordé du programme initial.

Ces deux personnages clés de l’Etat algérien sont visiblement attentifs au parcours du candidat d’En Marche !, porté par des sondages favorables en France. Et M. Bouchouareb connaît bien M. Macron, qu’il a plusieurs fois rencontré lorsque ce dernier était à Bercy et qu’il a chaleureusement embrassé au moment de se séparer.

“Emmanuel vient en ami, il vient aussi comme quelqu’un qui a aussi contribué à ce partenariat d’exception que nos deux pays sont en train de construire patiemment mais résolument”, glisse en écho Ramtane Lamamra, le ministre des Affaires étrangères, qui a lui aussi devisé avec l’ex-ministre de l’Economie à son arrivée à la mi-journée.

Dans son marathon institutionnel et un peu au pas de course en raison du retard accumulé, M. Macron a également rencontré la ministre de l’Education Nouria Benghebrit et celui des Affaires religieuses Mohamed Aissa.

Durant ces entretiens, Emmanuel Macron a rappelé l’importance des relations historiques entre France et Algérie, qui se regardent d’un bord à l’autre de la Méditerranée.

- ‘Pont vivant’ -

“Il est évident que compte tenu du rôle que joue l’Algérie dans notre histoire, dans notre pays, dans notre avenir et dans celui du Maghreb, il est indispensable durant une campagne présidentielle de venir faire une telle visite. Pour mesurer à chaque instant le poids du passé et avoir un discours volontariste sur l’importance de l’avenir”, a souligné M. Macron.

“J’appartiens à une génération qui n’a pas connu la Guerre d’Algérie (1954-1962, ndlr) mais (…) qui ne peut pas vivre sans. Cela fait partie de notre viatique”, a insisté M. Macron, tout en appelant à “donner encore plus de densité au partenariat entre la France et l’Algérie”.

Dans cette perspective, il a déroulé plusieurs “axes de développement stratégique”, parmi lesquels le renforcement de la coopération “sur le plan diplomatique et sécuritaire”. Une thématique abordée particulièrement avec le Premier ministre.

Avec M. Sellal, “nous avons passé un long moment à évoquer deux sujets qui me préoccupent beaucoup: le sujet libyen et le sujet malien qui sont au coeur de la sécurité régionale et sont très structurants pour notre politique étrangère”, a souligné M. Macron.

“Nous avons besoin d’aider l’Algérie dans la diversification de son économie”, a également souligné M. Macron. Nous sommes ici dans le premier pays potentiellement au monde de l’énergie solaire. Nous avons la volonté que la France prenne le leadership mondial sur ces technologies et sur cette transition énergétique".

“Enfin, il y a nos relations consulaires, culturelles, linguistiques et scientifiques”, a dit l’ancien banquier d’affaires, en évoquant les “millions de binationaux, d’Algériens vivant en France, qui sont un pont vivant, qui sont cette mémoire commune et parfois déchirée”.

Source: (1) http://www.boursorama.com/actualites/a-alger-macron-en-visite-aussi-symbolique-que-strategique-91ce6fbf1c38d1f2440eb533c39e4aca

Donald Trump a appelé hier Israël et les Palestiniens à faire des compromis pour trouver un accord de paix. Le président des Etats-Unis a estimé que «la solution à deux Etats» n'était pas la seule voie possible pour régler le conflit israélo-palestinien. M. Trump s'exprimait au côté du premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. La Maison Blanche avait indiqué mardi soir...

IsraelValley Desk | Politique

Israël a temporairement rappelé son ambassadeur en Egypte, l'un des deux seuls pays arabes à avoir signé des accords de paix avec l'Etat hébreu, "pour des raisons de sécurité", ont indiqué mardi 14 février les services de renseignement israéliens. "Pour des raisons de sécurité, le personnel de l'ambassade d'Israël n'a pas été autorisé à retourner au Caire", affirme un commun...

IsraelValley Desk | Politique

"Nous n'avons l'intention d'engager aucune action militaire, ni au sud ni au nord", a affirmé le ministre israélien de la Défense Avigdor Liberman lors d'une interview télévisée sur la chaîne israélienne Channel 2. Deux ministres Israéliens ont déclaré mardi qu’une nouvelle guerre dans la bande de Gaza semblait possible, après une journée tendue de frappes aériennes et terres...

i24News | Politique

David Friedman, futur ambassadeur des Etats-Unis en Israël à la place de Dan Shapiro, aurait déjà annoncé qu’il s’installerait à Jérusalem, sans aucun rapport avec le déplacement éventuel de l’ambassade. Il aurait fait part de ses intentions au quotidien israélien Yediot Aharonot, indiquant qu’il préférait vivre dans la capitale plutôt que dans la maison où se sont inst...

IsraelValley Desk | Politique

Reuven Rivlin est rentré chez lui vendredi après avoir passé 24 heures à l'hôpital pour se faire implanter un pacemaker en raison d'une arythmie cardiaque, a indiqué son bureau. La procédure n'a pas nécessité d'anesthésie générale. Les médecins de M. Rivlin "avaient récemment détecté une arythmie cardiaque exigeant une plus grande surveillance", a indiqué son bureau dans un ...

IsraelValley Desk | Politique

Le Président israélien Reuven Rivlin a accueilli son homologue polonais Andrzej Duda lors d'une cérémonie officielle marquant sa visite en Israël. Dans une allocution, M. Rivlin l'a remercié pour avoir assisté aux funérailles du neuvième président israélien, Shimon Peres. "Notre rencontre avec les responsables du gouvernement polonais est toujours plein d'intérêt et témoigne...

i24News | Politique

De nouvelles informations ont été révélées samedi soir par la chaîne israélienne Channel 2 concernant l'enregistrement d'une conversation entre Benyamin Netanyahou et un patron de presse sur l'éventualité d'apporter une couverture plus favorable au Premier ministre..... Selon la chaîne privée Channel 2, la police est en possession d'un enregistrement d'une conversation entre Netan...

i24News | Politique

Drame au sommet du pouvoir politique de l'Etat d'Israël. Le "Bibi Gate" entraine des rumeurs sur la chute en 2017 du Premier Ministre. (Netanyahou, soupçonné d'avoir reçu des "cadeaux illégaux" d'hommes d'affaires, s'est défendu hier de toute malversation avant son interrogatoire par la police). Et une valse de noms émerge pour remplacer très vite le "King Bibi". Personne n'avait encore...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Politique

Volodymyr Groysman a été en tête d’affiche ces derniers temps suite à la résolution de l’ONU et à l’annulation de son voyage en Israël par Binyamin Netanyahou. D’autre grands leaders juifs comme Groysman arrivent à la tête d’autres pays où se joue l’avenir du monde. Leurs noms sont encore inconnus du grand public comme Pedro Pablo Kuczynski Président de la République...

IsraelValley Desk | Politique

Atlantico : "Pour la première fois depuis très longtemps, le Conseil de sécurité des Nations unies a voté une résolution condamnant Israël et ses implantations. Une "décision historique", se sont réjouis l'Autorité Palestinienne et le Hamas. "Une décision honteuse", selon le gouvernement hébreu suivi en cela par une grande partie de la presse américaine. Ce vote a été acquis g...

IsraelValley Desk | Politique

Safra Catz, co-PDG de l'Oracle Corporation a été invitée à rejoindre l'équipe de transition du président-élu Donald Trump. Née à Holon en Israël, Catz est membre du conseil d'administration d'Oracle Corporation depuis 2001. En avril 2011, elle a été nommée co-présidente et chef de la direction financière, faisant rapport au fondateur / PDG Larry Ellison. Lorsque Ellison a dém...

IsraelValley Desk | Politique

La ministre de la Justice Ayelet Shaked a évoqué le chapitre budgétaire concernant la fiscalité des kibboutzim et le débat qui agite la classe politique sur cette question. Les gouvernements successifs ont souvent été accusés d’effacer totalement ou partiellement les dettes fiscales des kibboutzim. La ministre a rappelé que les kibboutzim méritent qu’on les aide car ils ont une...

IsraelValley Desk | Politique

Le premier ambassadeur turc nommé en Israël depuis 2010 a présenté, lundi 12 décembre, ses lettres de créance au président israélien, Reuven Rivlin, après six années de crise diplomatique entre les deux pays, selon un communiqué. L’ambassadeur, Mekin Okem, a été reçu à Jérusalem par M. Rivlin, qui a profité de l’occasion pour présenter ses condoléances après l’atte...

IsraelValley Desk | Politique

Donald Trump a annoncé jeudi qu’il avait choisi le général à la retraite James Mattis comme secrétaire à la Défense. « Nous allons nommer ‘Mad Dog’ (Chien fou) Mattis secrétaire à la Défense. Mais on ne l’annoncera pas officiellement avant lundi, alors n’en parlez à personne », a-t-il plaisanté lors d’un rassemblement à Cincinnati dans l’Ohio (nord) organisé dans l...

IsraelValley Desk | Politique