Feb 8

Djamel Agaoua, un Français aux commandes de Viber

Authors picture

IsraelValley Desk | High-Tech

Headline image

Le géant japonais du e-commerce Rakuten annonce aujourd’hui la nomination d’un serial entrepreneur français à la tête de sa messagerie instantanée, rachetée voilà trois ans.

Un Français à la tête de Viber, la messagerie instantanée qui revendique au moins 800 millions d’utilisateurs dans 193 pays ! Le fait est suffisamment rare pour être souligné. Mais le nouveau patron de l’application fondée en 2010 par quatre Israéliens, et rachetée voilà trois ans par le leader japonais du e-commerce Rakuten pour quelque 900 millions de dollars, ne semble pas en tirer de gloire particulière.

En jean et Converses, comme dans la Silicon Valley où il résidait depuis trois ans, Djamel Agaoua relativise : « J’ai déjà changé de milieu social, de pays et de langue, confie ce natif de Marseille, âgé de 47 ans, depuis son bureau minimaliste perché au 13ème étage d’une tour de Bnei Brak, une banlieue de Tel-Aviv. Et c’est motivant de mener une vie dans laquelle on a une diversité d’expériences ».

D’expériences, ce père de trois jeunes enfants, serial entrepreneur et investisseur à ses heures, n’en manque pas. Djamel Agaoua a vendu sa première start-up, la plate-forme d’achat virtuelle Achatpro, à des Français. Quelques années plus tard, il a cédé une seconde société, B-Process, à des Américains. Quant à sa troisième entreprise tricolore, MobPartner, spécialisée dans la publicité mobile, elle est passée, en 2015, dans le giron du chinois Cheetah Mobile, pour la coquette somme de 58 millions de dollars. « J’ai eu la chance de connaître des succès, mais je reste passionné par l’aventure entrepreneuriale, avant tout pour la dimension humaine qui va avec », poursuit-il, intarissable sur le sujet.

FAN DE ROMAIN GARY

Fils d’un père kabyle à la tête d’une pâtisserie, ce patron, féru de maths, son « premier amour de jeunesse », intègre l’Ecole Centrale de Paris. L’ingénieur fera ses premiers pas dans le monde du conseil chez Bain & Company. Là, 51% des recrues deviennent entrepreneurs… « A l’époque, on parlait toute la journée de Bill Gates et de la façon de monter des boîtes !» rappelle l’ex-consultant qui, en 1999, a fini par sauter le pas.

Djamel Agaoua parle vite, pense plus vite encore, se livre peu. Mais nul doute qu’aux manettes de Viber, cet amateur de tennis et de plongée sous-marine, fan de Romain Gary, trouvera de quoi satisfaire son goût du défi.

Sachant que la vitesse d’innovation est devenue la variable clé dans un marché ultra concurrentiel où s’affrontent aussi bien des géants tels Facebook, WeChat ou Line que des start-up véloces comme Snapchat, Rakuten a placé la barre très haut : Djamel Agaoua devra notamment accélérer « le développement de fonctionnalités innovantes » de l’application mobile ou encore « forger de nouveaux partenariats mondiaux», précise le groupe nippon dans un communiqué.

« Ma mission est clairement d’arriver à recréer la dynamique entrepreneuriale qui a fait le succès de ce service de messagerie, jusqu’au départ de ses fondateurs consécutif au rachat par Rakuten», décrypte le nouveau PDG de Viber.

« UN NOMBRE INCROYABLE DE LICORNES »

Débusqué par un cabinet de chasse de Palo Alto, il travaillera, du moins dans un premier temps, à Bnei Brak, fief de la messagerie qui abrite 200 salariés sur 350. « Je n’avais séjourné qu’une seule fois et très rapidement en Israël, un petit pays qui a produit un nombre incroyable de licornes, qu’il s’agisse de Waze ou de CheckPoint, commente l’intéressé. Et j’ai trouvé des gens excessivement ouverts d’esprit. Je trouve d’ailleurs passionnant qu’une personne prénommée Djamel se retrouve à gérer une entreprise à Tel-Aviv!»

Pour autant, ce patron avoue avoir été séduit en premier lieu par la dimension résolument internationale du projet. « C’est dans l’ADN de Viber de connecter les gens, librement et en toute sécurité. Et quand je vois que dans certains pays, on referme les frontières, cela me rend dingue ! Cela ne va pas du tout dans le sens de l’histoire».

Au lendemain de la signature du décret anti-immigration de Donald Trump, la messagerie Viber avait d’ailleurs annoncé qu’elle renonçait à la tarification des appels vers des numéros fixes ou mobiles entre les États-Unis et les sept pays concernés par le «ban» américain. Une autre façon de briser les frontières.

Par Nathalie HAMOU

Source: Les Echos

Depuis 2014, iAngels sélectionne les start-ups israéliennes à fort potentiel et invite sur sa plateforme participative les investisseurs du monde entier. Un système de crowdinvesting très prometteur puisque l’entreprise a levé 50 millions de dollars en trois ans. Plus de 1 300 start-ups sont créées chaque année en Israël. Si le succès de la “Start-up nation” attire les regar...

IsraelValley Desk | High-Tech

Selon Sage, une société britannique de gestion d’entreprise, l’Université de Tel Aviv est l’une des 10 universités au monde à avoir diplômé le plus grand nombre de fondateurs de start-up privées dont la valeur se calcule en milliards de dollars, également appelées « licornes ». Derrière les plus grands instituts aux Etats-Unis tel que Stanford et Harvard, l’université d...

IsraelValley Desk | High-Tech

Jérusalem se rapproche de Tel Aviv sur tous les points de vue, et cette petite rivalité propulse la croissance israélienne. Genome a publié mardi son rapport de 2017 sur les économies de premier plan dans le monde. Tel Aviv s'est classée au 6e rang, mais a perdu une place par rapport au précédent rapport d'il y a deux ans, tandis que Jérusalem a obtenu une mention honorable de final...

Aharon Kahn | High-Tech

En mai 2016, la startup israélienne ElectRoad du secteur de la mobilité électrique écologique a signé un partenariat avec la municipalité de Tel Aviv pour un premier test lui permettant de transformer un tronçon de route au nord de Tel Aviv en utilisant une technologie de route intelligente. Dans quelque mois, débutera un nouveau projet pilote qui sera testé sur une partie des voies p...

IsraelValley Desk | High-Tech

BMW envisage la création d'un centre de R & D indépendant en Israël et teste les opportunités d'investissement dans des entreprises de technologies de voitures intelligentes. Selon « Globes », une délégation de la société, dirigée par un des vice-président de l’entreprise, est actuellement en visite en Israël, et visite de nombreuses start-ups dans le secteur des voitures intel...

Aharon Kahn | High-Tech

L'équipe Fung Global Retail & Technology s'est rendue en Israël pour rencontrer des start-ups qui stimulent l'espace de vente au détail, pour acquérir une meilleure compréhension de la façon dont les multinationales opèrent dans l'écosystème technologique en plein essor d'Israël. (Suite du voyage de 4 jours) LE DEUXIÈME JOUR : Le deuxième jour de notre tournée, nous avons ent...

Aharon Kahn | High-Tech

Israël est l’un des marchés les plus concurrentiels au monde. C’est un petit pays dont l’écosystème fortement interconnecté permet aux entreprises de prospérer. Le pays atteint ainsi régulièrement les meilleures places dans les classements mondiaux sur la compétitivité économique. Le rapport de l’IMD sur la compétitivité, MIT Technology Review, Global Cleantech 100, le ...

IsraelValley Desk | High-Tech

La caractérisation tridimensionnelle développée par un chercheur Technion et ses collègues de l'Illinois favorisera la miniaturisation dans la fabrication des semi-conducteurs. (1) Les nouvelles technologies développées au Technion et en Illinois devraient entraîner une hausse spectaculaire dans la miniaturisation des dispositifs électroniques. L'étude, qui comprenait des cherc...

Muriel Touaty | High-Tech

L'équipe Fung Global Retail & Technology s'est rendue en Israël pour rencontrer des start-ups qui stimulent l'espace de vente au détail, pour acquérir une meilleure compréhension de la façon dont les multinationales opèrent dans l'écosystème technologique en plein essor d'Israël. Ces dernières années, les multinationales cherchant à créer un centre d'innovation ont de plus en p...

Aharon Kahn | High-Tech

Sécurité routière: géniale invention d’une start-up d’Efrat Parmi les nombreuses causes d’accidents de la route, il y a notamment la déconcentration au volant due aux manipulations des accessoires multimédias: téléphone, radio, Waze etc. Quelques secondes d’inattention peuvent coûter la vie à plusieurs personnes. On estime à 17% le nombre d’accidents dus à ce phéno...

IsraelValley Desk | High-Tech

Né en 1999, le spécialiste israélien des logiciels d’aide à la conduite a séduit plus de vingt constructeurs. Il vient d’être racheté par Intel pour 15 milliards de dollars. Nichée à l'entrée de Jérusalem, dans l'austère zone industrielle de Har Hotzvim, Mobileye a vécu une journée peu ordinaire lundi. L'officialisation de son rachat par l'américain Intel a créé dans le ...

Nathalie Hamou | High-Tech

Par Cyril Cohen-Solal, correspondant à Tel Aviv. FrenchWeb. Dov-E est une start-up israélienne créée en 2014 qui révolutionne l’interaction et l’engagement client en utilisant l’ultrason de courte et longue portée. Imaginez qu’en entrant dans votre supermarché préféré, un écran vous reconnaisse et vous propose des promotions personnalisées. Imaginez qu’en regardant l...

Cyril Cohen Solal (TelAviv) | High-Tech

Le French Tech Ticket est un programme permettant d’accueillir en France des entrepreneurs de tous pays dès lors qu’ils portent un projet ambitieux de création ou de développement de startup. La startup israélienne Tridom avait bénéficié de ce programme en 2016. Cette année, le concours a suscité un fort intérêt en Israël, avec plus de 40 candidatures. Ceci illustre la dynami...

IsraelValley Desk | High-Tech

Allié à Italdesign, Airbus a dévoilé son concept de navette modulaire biplace tantôt voiture électrique, drone autonome ou capsule pour un transport terrestre à grande vitesse type Hyperloop. Le tout sera géré par une intelligence artificielle qui choisira la combinaison la plus efficace en fonction du temps de trajet et des préférences des voyageurs. En début d'année, Airbus an...

IsraelValley Desk | High-Tech

Conçue à Tel Aviv et lancée à New York en 2015, la plateforme Splacer relie propriétaires de lieux uniques et organisateurs d’évènements. Assurer la médiation entre des propriétaires de lieux et des personnes qui veulent organiser des événements professionnels, des rassemblements culturels ou encore des mariages… C’est la mission que remplit la plateforme Splacer  aux Etats...

IsraelValley Desk | High-Tech