Feb 8

Santé numérique : 380 startups israéliennes œuvrent dans ce domaine.

Authors picture

IsraelValley Desk | High-Tech

Headline image

Le terme de Startup Nation est devenu le surnom d’Israël. C’est le titre du livre de Dan Senor et Saul Singer disponible en PDF sur Internet1. C’est l’expression la plus claire de l’entrepreneurship israélien.

Ce succès résulte d’abord de sa capacité d’innovation : Selon le “Bloomberg Innovation Index” de 20152, Israël est classé

Second en termes de recherche & développement.

Quatrième en termes d’éducation postsecondaire
Quatrième en termes d’éducation personnel de recherche
Cinquième pour le score global.

Quelques chiffres :
5500 startups
Une startup par 2000 habitants!
100 fonds de capital risque
350 groupes internationaux ont implanté leurs centres de recherche en Israël.
4 milliards d’Euros levés par les Startups israéliennes. (vs 1 milliard en France!).
350 groupes internationaux ont implanté leurs centres de recherche en Israël.

Les startups israéliennes sont des leaders mondiaux dans bien des domaines, en particulier : la cybersécurité, qui consiste à protéger les banques de données sensibles (militaires, bancaires, assurance,..) d’une manière générale qui ont des liens avec les enjeux économiques, stratégiques et politiques. La compagnie CHECKPOINT est un leader mondial, elle a inventé le Firewall il y a 25 ans. 350 startups israéliennes œuvrent dans ce domaine

La santé numérique : ce sont d’abord les services du numérique au service du bien-être de la personne. Elle se définit aussi comme « l’utilisation des outils de production, de transmission, de gestion et de partage d’informations numérisées au bénéfice des pratiques tant médicales que médico-sociales »; c’est également « les systèmes d’information hospitaliers et les logiciels de gestion de cabinet ». 380 startups israéliennes œuvrent dans ce domaine.

Parmi les succès des entreprises comme ESC medical, Galileio, Commontouch.

CLÉS DU SUCCÈS

L’État a considérablement contribué au développement de cette Startup Nation. En 1991, l’État crée l’OFFICE OF CHIEF SCIENTIST et le dote de 100 millions de dollars (le fonds YOZMA= initiative), une somme colossale pour ce petit pays. C’est un pari sur l’avenir, la démonstration de la confiance dans la recherche. Le premier Chief Scientist est une chercheuse-entrepreneure, Orna Berry. Aujourd’hui le fonds YOZMA vaut trois milliards.

On y sélectionne les projets au plan de la qualité technologique et on crée des clusters d’entreprises. Ce sont les « couveuses technologiques ». Elles « couvent » les jeunes entreprises pendant deux ans. Pendant ce temps les entrepreneurs-chercheurs se préoccupent de leurs projets, pas de finance.

Pendant ce temps aussi, l’Office du Chief Scientist met ces jeunes entreprises en contact avec d’autres entreprises dans le but de faciliter le processus de commercialisation avant même que le projet soit finalisé. Une fois l’entreprise couvée et lancée, elle doit rembourser sa mise de fonds.

Il se crée ainsi des pôles de compétitivité incluant des chercheurs, des laboratoires universitaires et des industriels. L’État lance la machine et le privé prend le relais et les risques.

Les entrepreneurs doivent obtenir des fonds privés. Au début, les entreprises privées investissaient dans une startup un dollar pour chaque dollar public. Aujourd’hui, c’est plus de trois pour un. Ceci découle aussi directement de la libéralisation des marchés financiers par Netanyahu.

Cette libéralisation a permis l’investissement de fonds internationaux dans les startups israéliennes. Les fonds d’investissement proviennent principalement des États-Unis, de Chine et d’Europe, mais aussi du Japon et de Corée, c’est-à-dire de pays hautement qualifiés au plan technologique.

Une autre dimension de ce succès est l’attitude envers l’échec. Un échec commercial ou financier n’est pas rédhibitoire. Au contraire! Un échec est perçu comme la démonstration de l’audace de l’entrepreneur. Israël est, si on peut dire, favorisée d’avoir le dos au mur : dans un environnement inamical, au plan physique (e.g. désert, manque d’eau) et humain (guerres, terrorisme, boycott), Israël n’avait d’autre choix que d’être qu’un succès.

Et cette stratégie du développement de l’entrepreneurship des startups fut et continue d’être un succès, certes. Mais, il y a des dangers.

LE REVERS DE LA MÉDAILLE

Pénurie en ingénieurs : la croissance très rapide des startups israéliens a créé une forte de demande d’ingénieurs. Les universités israéliennes sont excellentes dans le domaine mais ne suffisent plus à la demande. Israël ouvre ses portes aux ingénieurs étrangers. Israël encourage aussi les populations israéliennes moins éduquées à se tourner vers la technologie : les hyper-religieux juifs, les arabes israéliens.

Fonds étrangers et acquisition par des entreprises étrangères: l’essentiel du financement de risque vient de l’étranger. Les startups sont la propriété d’entreprises de l’extérieur du pays, donc hors du contrôle de la nation.
 
Ce sont des défis importants : un de plus dans l’histoire de ce petit pays.
 
1 http://estadpe.com/successfull_negotiation/start-up_nation_the_stor.pdf
2 https://www.bloomberg.com/graphics/2015-innovative-countries/

Par Jean-Charles Chebat
Source : Koide9enisrael

Source: Le Prince Arthur Herald

La société Apple vient d'acquérir la startup RealFace israélienne créée par deux anciens étudiants de l'Université de Tel-Aviv, spécialisée dans la technologie de reconnaissance faciale. Le but: déverrouiller votre iPhone avec un selfie. oscar selfie 730x275Lorsque les iPhones ont été introduits, la seule manière de les déverrouiller était de taper un mot de passe de 4 chif...

Sivan Cohen-Wiesenfeld | High-Tech

Le Salon International de l'Aéronautique et de l'Espace Paris-Le Bourget est, depuis sa création, le plus grand Salon dédié à l'industrie aéronautique et spatiale, avec : +2 500 exposants internationaux ; 139 000 visiteurs professionnels ; 130 000 m² d'exposition commercialisées (Halls, village, chalets, surface extérieure); 150 aéronefs en présentation aérienne et en exposition. I...

Ilan Korit | High-Tech

ProoV : une nouvelle plateforme permettant l’exécution et la découverte de POC vise à perturber l’écosystème de la POC et à résoudre plusieurs problèmes importants. La réalisation d’une preuve de concept (POC), conçue pour mettre en évidence l’innovation et stimuler l’adoption de nouvelles technologies entre des startups et des entreprises, a depuis longtemps été rec...

IsraelValley Desk | High-Tech

Le nouvel accélérateur "Technion DRIVE Accelerator" créé par le Technion - Israel Institute of Technology ouvre ses portes. L'accélérateur "Technion DRIVE Accelerator" est un programme d'accélération de start-up sur 9 mois permettant aux sélectionnés d’avoir accès à des mentors de renommés mondiale, chefs d’entrepreneurs ou qui ont un rôle important dans des entreprises pr...

Muriel Touaty | High-Tech

Pourquoi les géants des sociétés américaines comme Intel ont besoin de nouvelles technologies israéliennes pour faire avancer leurs activités? Pour comprendre l'impact fort et croissant des start-up israéliennes sur la scène technologique américaine, considérez le Super Bowl LI de ce mois-ci. Intel et FOX Sports ont dévoilé une technologie de lecture "Be the Player" à 360 deg...

Judith Douillet | High-Tech

Le groupe Volkswagen s’est associé à Mobileye en vue de créer un système de navigation pour véhicules autonomes. Volkswagen a ainsi annoncé lundi qu’il utiliserait les caméras et capteurs de Mobileye, ainsi que ses technologies de localisation pour ses futurs modèles. Les deux entreprises pourront ainsi collecter des données sur l’état des routes (marquage au sol, signalis...

IsraelValley Desk | High-Tech

Depuis 3 ans, nous suivons le parcours de l’étonnante startup israélienne Consumer Physics et de son scanner moléculaire infrarouge, le SCIO, récompensé à plusieurs reprises, notamment par l’UNESCO en 2015, par le Forum Economique Mondial et dernièrement, lors de l’édition 2017 du CES de Las Vegas (5-8 janvier). Aujourd’hui, Consumer Physics intègre le SCIO à un Smart...

IsraelValley Desk | High-Tech

Apple s’est à nouveau tourné vers l’Israël pour faire une nouvelle acquisition (sa quatrième sur place après Anobit en 2011, PrimeSense en 2013 et LinX en 2015). Celle-ci concerne RealFace, un spécialiste de la reconnaissance faciale. Selon les indiscrétions du journal local Times of Israel, Apple a déboursé environ 2 millions de dollars pour mettre la main sur cette start-up cré...

David ILLOUZ | High-Tech

De l'anniversaire du FrenchTech Hub Israël à la CyberTech TLV 2016, en passant par la start-up Dov-E, tour d'horizon de l'actualité économique et numérique de Tel Aviv avec Cyril Cohen-Solal.   LA START-UP DU MOIS: DOV-E Dov-E est une start-up israélienne créée en 2014 qui révolutionne l’interaction et l’engagement client en utilisant l’ultrason de courte et longue port...

IsraelValley Desk | High-Tech

L'investissement populaire dans des start-up prometteuses est plus qu'une mode, c'est devenu une discipline financière à part entière. Et où mieux que dans la Nation start-up trouver les plus belles pépites ? Ce 16 février, tout ce qui compte dans la révolution technologique du XXIe siècle s'est donné rendez-vous dans la capitale israélienne. C'est le centre névralgique où l'on d...

IsraelValley Desk | High-Tech

Les marques Honda et Volvo ont ouvert un centre d'innovation à Tel Aviv. Honda Silicon Valley Lab (HSVL) a annoncé hier qu'elle établissait un partenariat avec Volvo, Hertz Rent a Car International, la société israélienne de télématique Ituran et DRIVE, le centre d'innovation fondé par Mayer Group, l'importateur israélien des voitures Honda et Volvo, en vue d’un nouveau centre d...

Aharon Kahn | High-Tech

Si la réalité augmentée nous réserve une large gamme d’applications, allant du suivi des gestes, à la photographie, et même à la cartographie, la technologie de scan 3D est vraiment l’une des prochaines grandes innovations dans le monde de l’imagerie numérique. Une équipe de chercheurs d’Apple en Israël, anciennement connue sous le nom de PrimeSense et responsable du dével...

IsraelValley Desk | High-Tech

Les 22 pays arabes ne produisent ensemble que 40% des brevets déposés par Israël et 1% des brevets américains. Les statistiques en matière de propriété intellectuelle constituent un outil important pour comprendre les tendances commerciales et technologiques dans les différents pays. D’après l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), le nombre de brevets...

IsraelValley | High-Tech

Des profils différents, des activités diverses mais un point commun : le désir de réussir » Avec un nombre de start-up par habitant supérieur à n'importe quel autre pays, Israël incarne aujourd'hui la "start up nation" par excellence. Selon l'économiste américain George Gilder, la technologie israélienne a contribué à faire de l’État hébreu un allié indispensable des Éta...

i24news | High-Tech

BreezoMeter, Kaiima, TaKaDu, et Netafim sont reconnues parmi les 100 entreprises mondiales les plus innovantes dans le secteur des technologies propres et sont prêtes à relever les défis environnementaux de demain ! Le Global Cleantech 100, réalisé par le cabinet américain Cleantech Group (CTG) et le quotidien britannique The Guardian, est le palmarès mondial des entreprises privées ...

IsraelValley Desk | High-Tech