Jan 1

Argent : tout ce qui change pour l’Israélien au 1er janvier 2017

Authors picture

Jacques Bendelac | Économie

Headline image

Salaire, impôts, allocs, etc. : de nombreux changements auront une influence directe sur le portefeuille des Israéliens en 2017.

De la disparition des sachets plastique à l’épargne obligatoire pour les enfants, chaque nouvelle année apporte son lot de petites ou grandes réformes : voici un tour d’horizon de celles qui vont influencer la vie quotidienne de la majorité d’Israéliens en 2017.

SALAIRE MINIMUM : COUP DE POUCE

La revalorisation du salaire minimum était attendue : il passe à 5.000 shekels bruts par mois au 1er janvier (ou 1.250 euros). Selon un accord tripartite (syndicats, patronat et gouvernement) de 2015, le salaire minimum avait déjà été relevé en juillet 2016. Aujourd’hui, c’est un sérieux coup de pouce de 3,6% pour les bas salaires.

CONGÉS PAYÉS : ALLONGEMENT

Les congés payés s’allongent pour les salariés débutants : ils passent de 10 à 12 jours par an pour un salarié durant ses quatre premières années de travail.

ALLOCATIONS : GEL

Les allocations sociales ne sont pas relevées en 2017. En effet, elles sont indexées sur l’indice des prix de l’année précédente ; or en 2016, les prix ont baissé de 0,3% d’où le gel des prestations. En revanche, un changement dans le mode de calcul des pensions d’invalidité et de retraite va améliorer légèrement la situation économique des allocataires les plus défavorisés.

ENFANTS : ÉPARGNE OBLIGATOIRE

C’est une première mondiale : un Plan d’Épargne pour enfant, financé sur les allocations familiales, est lancé en Israël. Une partie des allocations familiales (50 shekels par enfant et par mois) sera placée par la Sécurité sociale israélienne dans un plan d’épargne au nom de l’enfant ; à 18 ou 21 ans, celui-ci pourra bénéficier d’un petit pécule pour démarrer dans la vie.

LOTERIE : DAVANTAGE D’IMPÔT

À partir du 2017, le taux de l’impôt à la source sur les gains des jeux et loteries sera relevé de 30 à 35%. De même, les sommes gagnées seront imposées à partir de 5.000 shekels (au lieu de 50.000 shekels jusqu’ici).

IMPÔT SUR LE REVENU : RÉFORME DU BARÈME

La première tranche du barème d’impôt (10%) est relevée de 5.322 à 6.220 shekels bruts par mois (1.600 euros), ce qui profitera aux petits revenus ; en revanche, la tranche supérieure est relevée de 1% : ce relèvement concerne les revenus annuels supérieurs à 640.000 shekels (160.000 euros).

SOCIÉTÉS : IMPÔT EN BAISSE

L’impôt sur les sociétés est ramené de 25 à 24%. Une autre baisse est déjà programmée pour 2018 : il descendra alors à 23%.

ÉLECTRICITÉ : FACTURE EN HAUSSE

En raison de la hausse des prix des matières premières, la facture d’électricité augmente de 3,7%. Le nouveau prix du KWh est fixé à 47,26 agorot soit 12 centimes d’euros. La Haute Autorité de l’Électricité s’est aussi engagée à ne pas augmenter les tarifs jusqu’au début 2018.

ESSENCE : LE LITRE S’ENVOLE

Mauvaise nouvelle pour l’automobiliste : le prix du litre d’essence augmente de 3,4%. Le niveau prix du litre 95 SP est fixé à 6,16 shekels, soit 1,54 euro. Officiellement, la raison de cette flambée du prix à la pompe est le renchérissement du pétrole dans le monde ; officieusement, l’Israélien n’oublie pas que 67% du prix de l’essence en Israël aboutissent dans les caisses de l’Etat sous forme de taxes diverses.

SACHETS PLASTIQUE : EN VOIE DE DISPARITION

Les sachets en plastique ne sont plus distribués gratuitement aux caisses des supermarchés d’Israël : le consommateur israélien devra payer 10 agoroth (2,5 centimes d’euros) pour ranger ses courses dans un sac en plastique. Seuls les sacs fins seront encore présents dans les rayons fruits et légumes.

Jacques Bendelac (Jérusalem)

Il y a entre 196 et 250 pays au monde suivant les définitions. Israël est classé 154e pour sa superficie et 97e pour sa population. Mais l’Etat juif occupe des places de premier plan dans l’innovation et la recherche. L’agence économique et financière Bloomberg établit chaque année un classement mondial appelé  Bloomberg Innovation Index  qui est particulièrement élogieu...

IsraelValley Desk | Économie

ANALYSE – Le déficit commercial israélien s'est creusé de 60% en 2016 : à qui la faute ? Les chiffres du commerce extérieur d’Israël pour 2016 ne sont pas très encourageants : le déficit commercial a été le plus élevé depuis 2012, selon l’Institut de la Statistique à Jérusalem. En 2016, la balance des marchandises (exportations moins importations) a été déficitaire de ...

Jacques Bendelac | Économie

A quelques jours de l’ouverture du congrès Cars 2017 à Eilat, l’un des grands rendez-vous de la branche automobile, l’Office israélien du Commerce a publié une proposition intéressante à l’intention du gouvernement. L’avocat Dan Carmeli, adjoint du président Ouriel Linn a proposé que la TVA soit supprimée lors de l’achat de la première voiture pour une famille. Le juri...

IsraelValley Desk | Économie

En quelques décennies, le high tech est devenu la locomotive de l’économie israélienne; aujourd’hui, la pénurie de main d’œuvre menace son avenir. La Start-up Nation serait-elle menacée par son propre succès ? Avec de milliers de startups et des centaines de centres de R&D établies par des multinationales en Israël, la poursuite du développement du secteur des hautes techno...

Jacques Bendelac | Économie

Rivulis Irrigation (Kibbutz Gvat) a fait la Une de la presse spécialisée en Grèce après avoir racheté Eurodrip (le montant de la transactionn'a pas été divulgué). La firme israélienne est spécialisée dans l’industrie de la micro-irrigation et du goutte à goutte, "en fournissant des solutions aux agriculteurs qui souhaitent optimiser leurs rendements et leurs opérations". Rivul...

Ilan Berger (Césarée) | Économie

La situation des finances publiques d’Israël s’améliore : avec quatre années d’avance, sa dette publique tombe à 60% de son PIB. L’objectif financier était prévu pour 2020 mais il a été atteint dès la fin de 2016 : la dette publique d’Israël a frôlé les 60% en 2016, exactement 60,4%. À l’origine de ce résultat inattendu : la hausse des recettes fiscales qui est lié...

Jacques Bendelac | Économie

Les exportations de produits de haute technologie ont représenté 49% de toutes les exportations israéliennes de marchandises l'an dernier. Les exportations de haute technologie ont diminué de 7,1% en 2016, par rapport à 2015, selon les chiffres publiés hier par le Bureau central des statistiques. L'une des raisons pour lesquelles les exportations de haute technologie ont chuté a é...

Aharon Kahn | Économie

L'Etat israélien n'avait pas sollicité les investisseurs obligataires en euros depuis 2014. Et son retour sur le marché, mercredi, s'est déroulé de manière plus que satisfaisante. Le pays, noté A1 /A+ a levé 1,5 milliard d'euros à 10 ans et 750 millions d'euros à 20 ans. Un total supérieur à l'objectif initialement affiché, compris entre 1 et 2 milliards d'euros. Cette aug...

IsraelValley Desk | Économie

Comme son cours de bourse continue à baisser, l'analyste UBS Marc Goodman a abaissé l’objectif de cours de la société pharmaceutique israélienne de 7$. Le cours de l'action de Teva Pharmaceutical Industries Ltd. (Nasdaq: TEVA ; TASE: TEVA ) a continué de baisser à nouveau. Dans le commerce de l'après-midi, le cours de l'action a baissé de 2,51% après avoir chuté de 2,61% sur...

Aharon Kahn | Économie

"Je crois que c'est la première fois qu'un Premier ministre jamaïcain vient en Israël" (Netanyahou) Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a rencontré jeudi son homologue jamaïcain, Andrew Holness, lors de sa première visite en Israël. "Je crois que c'est la première fois qu'un Premier ministre jamaïcain vient en Israël", a déclaré Netanyahou, en remerciant Holness...

i24news | Économie

Les députés israéliens continuent de mettre de l’ordre dans le secteur de la loterie : les paris sur les courses hippiques seront mis hors-la-loi. La commission des Réformes de la Knesset a discuté cette semaine de la proposition du gouvernement de limiter les jeux et paris en Israël. Après avoir interdit les machines à sous, ce sont les paris sur les courses hippiques qui seront...

Jacques Bendelac | Économie

En Israël, la compétitivité de l’industrie est en perte de vitesse : le gouvernement concocte un "plan de renforcement de l’industrie israélienne". Les industriels israéliens ont été entendus : les pouvoirs publics se penchent enfin au chevet de l’industrie qui souffre, depuis longtemps d’une perte de sa compétitivité sur les marchés internationaux. Certes, le rythme de l...

Jacques Bendelac | Économie

Les relations entre Israël et l’Inde se renforcent de jour en jour dans des domaines très divers, dans le cadre d’une coopération de plus en plus active sur le plan commercial, scientifique et militaire. Après la visite, en novembre dernier, du président Rivlin à New Dehli, c’est au tour du ministre de l’Agriculture Ouri Ariel de faire le voyage pour assister à une conférenc...

IsraelValley Desk | Économie

Les israéliens continuent de consommer à crédit alors que de plus en plus de commerçants acceptent les cartes de crédit en moyen de paiement. 272 milliards de shekels ou 65 milliards d'euros: c'est le montant fabuleux des achats à crédit que les consommateurs israéliens ont réalisé auprès de leurs commerçants en 2016. C'est 7,2% de plus que l'année précédente. Et encore ce c...

Jacques Bendelac | Économie

Netanyahou a annulé un déplacement prévu au Forum économique mondial de Davos (Suisse) le 18 janvier, a indiqué lundi son cabinet sans plus de détails. "Le Premier ministre Benyamin Netanyahou n'ira pas à Davos", a affirmé son bureau dans un communiqué laconique. Des médias ont fait état de son possible déplacement à Washington pour assister à la cérémonie d'investiture du...

IsraelValley Desk | Économie