Dec 9

Le programme Naalé, situé en Israël, est ouvert aux ados du monde entier.

Authors picture

Ilana Amzaleg | Éducation

Headline image

Chaque parent veut le meilleur pour ses enfants. Mais à l’âge délicat de l’adolescence, le challenge est de faire les meilleurs choix qui recueillent l’approbation à la fois des parents et de leur enfant.

Quand les adolescents demandent plus d’indépendance et les parents ont pour préoccupation d’assurer à leurs enfants la meilleure éducation possible afin de maximiser leurs chances pour le futur, une option se dégage clairement et recueille l’aval de tous.

A l’échelle mondiale, une tendance montante est clairement identifiable chez les jeunes en général : de plus en plus d’étudiants partent étudier à l’étranger chaque année. Et l’opportunité d’étudier à l’étranger n’est plus réservée aux étudiants des universités et des grandes écoles.

Si étudier à l’étranger en tant que lycéen peut être une gageure, surtout pendant les premiers mois de l’expérience, c’est sans nul doute une opportunité extrêmement enrichissante et un véritable tournant dans la vie qui marquera les étudiants pour les années à venir.

De l’opinion de la plupart des éducateurs, des parents et des anciens élèves ayant participé à des programmes à l’étranger, partir à l’étranger pendant les années d’adolescence apporte des avantages très nombreux et durables.

Etudier à l’étranger aide les lycéens à développer une meilleure estime de soi et à approfondir leur culture et leur connaissance du monde.

Murielle Bitton, parent d’un adolescent qui étudie à Naalé en Israël a remarqué des changements incroyables chez son enfant. «Il a beaucoup gagné en estime de lui et en autonomie, a réalisé qu’il sait tout à fait s’occuper de lui et de ses affaires et est devenu bilingue et extrêmement sociable.» se réjouit Murielle.

Les élèves apprennent, ou tout du moins sont exposés, à des nouvelles langues. Il est connu qu’apprendre une nouvelle langue augmente la taille du cerveau en créant de nouveaux circuits cérébraux pour rendre possible et activer les compétences linguistiques. Quand la région du cerveau utilisée pour l’apprentissage d’une langue est élargie, les capacités cognitives augmentent également et le vieillissement du cerveau est ralenti.

Etudier à l’étranger aide tous les étudiants à développer un nombre impressionnant de compétences dont ils auront besoin pour réussir dans le futur, notamment conscience culturelle, maturité, autonomie, la capacité de s’adapter à de nouvelles situations, une certaine facilité à penser par soi-même, la capacité de se créer un réseau, de forger des amitiés et de devenir un citoyen du monde. Ces aptitudes optimiseront leur réussite dans leurs années d’études à l’université et dans la vie au-delà.

« Nous avons constaté un sens accru d’indépendance chez notre fils et nous sommes convaincus que cette indépendance a été la source de son vrai épanouissement. Il a le sourire dans ses yeux.» nous confie Murielle Bitton.

Partir à l’étranger est une vraie opportunité en termes de développement personnel. Au niveau purement personnel, cela aide les adolescents à changer leurs perspectives et approfondir leur compréhension du monde et d’eux-mêmes.

Etudier à l’étranger leur permet d’en découvrir davantage sur leurs intérêts et leurs passions et, par là-même, de déterminer plus facilement les études supérieures et la carrière auxquelles ils souhaitent se destiner. A bien des égards, cela les prépare à l’âge adulte.

« On envoie des bébés et on récupère des petits hommes. Cela n’a pas été facile de le laisser partir mais quand on aime son enfant, il faut savoir le laisser s’envoler. C’est notre but en tant que parent, de leur offrir le meilleur. » résume Murielle.

IES, une organisation à but non lucratif encourageant les étudiants américains à étudier à l’étranger a récemment conduit une grande enquête auprès d’anciens élèves qui sont partis étudier à l’étranger.

Les résultats de cette enquête montrent que l’expérience significative qu’ils ont vécue a influencé leur parcours académique, notamment leur décision de poursuivre des études supérieures. Plus de 52% des personnes interrogées ont indiqué qu’elles ont obtenu un diplôme académique. L’étude montre que les étudiants qui ont étudié à l’étranger tendent à rentrer chez eux avec une énergie et une motivation accrues pour la poursuite d’études académiques.

Au plan financier, outre tous ces avantages des études à l’étranger, il convient de mentionner que vivre dans un pays étranger coûte souvent le même prix ou moins cher que de vivre en France. Des bourses et des subventions sont disponibles.

Selon l’éducateur américain Dr. Jessie Voights, participer à un programme d’études à l’étranger au lycée génère «un énorme retour sur investissement, allant du développement intellectuel et émotionnel jusqu’aux excellentes perspectives de carrière ouvertes».

On ne compte plus les avantages de partir étudier à l’étranger à un jeune âge et les options de programmes offrant des cadres pour le faire sont tout autant innombrables.

Voici quelques-unes de ces options pour se faire une idée du vaste éventail de programmes parmi lesquels les adolescents et leurs parents peuvent choisir.

Mis en place conjointement par l’Agence Juive et le Ministère israélien de l’Education, le programme Naalé est situé en Israël et est ouvert aux adolescents du monde entier. Les jeunes peuvent commencer et terminer leur lycée gratuitement en Israël.

Le programme travaille avec un réseau de 25 lycées dans tout Israël et propose des cursus différents, religieux ou laïcs et, notamment, un programme avancé intense de sciences, un programme d’art et des groupes séparés pour les lycéens selon la langue du pays duquel ils viennent. Vivant sur le campus, dans un internat israélien, les élèves apprennent l’hébreu et obtiennent un diplôme de baccalauréat israélien reconnu internationalement.

Des excursions et des activités éducatives permettent aux élèves de découvrir Israël et de rencontrer des Israéliens (sabras).

Un réseau de soutien solide de professeurs, moniteurs et professionnels de l’éducation est présent pour les élèves à chaque instant.

L’organisme PIE propose aux 15-18 ans de passer une année scolaire dans un lycée privé aux Etats-Unis. PIE propose de trouver pour chacun l’école privée la mieux adaptée à son profil et promet de prendre en compte le maximum de critères possibles. Lors de leur séjour, les jeunes sont accueillis en famille d’accueil. Avant le départ, un stage d’orientation est organisé en guise de préparation. Une fois sur place, les participants sont invités à être en contact avec les délégués de PIE aux Etats-Unis. Des possibilités de participer à des visites et à des rencontres ou encore de bénéficier d’un réseau français sont offertes.

CEI – le Centre d’échanges internationaux offre un séjour en immersion scolarisée en Espagne aux élèves de troisième, seconde ou première désireux de découvrir et partager les traditions familiales et culturelles espagnoles et le rythme de vie charmeur de ce pays. Les participants sont hébergés au sein de chaleureuses familles d’accueil espagnoles dont ils peuvent partager le quotidien. A leur arrivée dans le pays, les jeunes sont conviés à une session d’information. Pendant toute la durée de leur séjour, ils ont accès à une assistance de la part d’un représentant local du CEI.

Trouver le meilleur endroit pour que des adolescents puissent murir et donner le meilleur d’eux-mêmes est le plus beau cadeau que l’on puisse faire, à eux comme à leur famille. Les Bitton ont trouvé que lorsque leur enfant est épanoui, toute la famille en bénéficie. « C’est un gros changement – un changement très positif. »

En offrant aux jeunes des expériences uniques dans un environnement au sein duquel ils sont supervisés, étudier à l’étranger est un choix duquel chacun sort gagnant – enfants comme parents.

Par Ilana Amzaleg

L'HOMME DU JOUR. Yaacov Nahmias, professeur à l’Université Hébraïque de Jérusalem, est le Directeur et fondateur du Centre israélien de bio-ingénierie et le cofondateur du programme israélien d’innovation médicale Bio Design. Le savant, également membre du Conseil européen de recherche pour les sciences de la vie appliquées et la biotechnologie, a remporté en 2014 le Prix R...

IsraelValley Desk | Éducation

Adi Shamir, un scientifique israélien dans le domaine informatique fait partie des trois lauréats du prix japonais 2017, un prix honorant les réalisations en sciences et en technologie, pour son travail sur la cryptographie. Le prix japonais est décerné à des personnes à travers le monde dont les accomplissements "originaux et exceptionnels" en sciences ou en technologie sont reconnu...

IsraelValley Desk | Éducation

Ordre du déroulement du cérémonial de Pessah. Kadech : La cérémonie du Séder débute par la récitation du kiddouch sur un verre de vin ou de jus de raisin cacher, bien entendu. C’est la première des quatre coupes que nous devons boire obligatoirement accoudé du côté gauche (sur un coussin ou le dossier d’une chaise). Les quatre verres de vin du séder correspondent aux quatre ét...

Gerard Touati (AJ) | Éducation

Une place des prix Nobel a été inaugurée à Haïfa en l’honneur de trois lauréats israéliens qui ont étudié au Technion et ont reçu le prix Nobel de chimie. Il s’agit des professeurs Avraham Hershko (2004), Aaron Ciechanover (2004) et Dan Shechtman (2011). La cérémonie a eu lieu en présence du maire de la ville Yona Yahav, du président du Technion, le Professeur Peretz Lavie...

Ilan Kotel (Tel Aviv) | Éducation

Le Président de Slovaquie Andrei Kiske, a fait en Israël une déclaration étonnante. Durant un discours il a déclaré : "Quand j'avais 27 ans, je suis parti aux Etats-Unis. Ma femme est restée ici avec les enfants. Comme je ne trouvais pas de travail en tant qu'ingénieur, j'ai travaillé un temps dans une station service. Mon patron était un juif Ukrainien, j'ai vu alors comment la co...

David Illouz | Éducation

Le thème de la conférence de ce soir organisée par « TAL Business School » : « Trump & islamisme : quel avenir pour la France et Israël ? ». Tel est, dans le cadre de son cycle de conférences, le titre de cette nouvelle conférence, parfait raccourci du programme annoncé. Une soirée qui ne manquera pas d’intérêt si l’on en juge par la qualité des précédentes dont une ...

IsraelValley Desk | Éducation

En 2017, et pour la 7ème année consécutive, l’ESCP Europe (option Consulting International) et le MBA du Technion poursuivent leur coopération pour la formation des étudiants des deux universités au conseil en management et à la veille concurrentielle. Le Dimanche 26 Mars les étudiants de ESCP Europe qui visitent la Silicon Valley israélienne durant 7 jours, ont eu l'occasion de ...

Eyal Aviv (Kikar hamedina) | Éducation

150 ans après la naissance de Marie Curie, uniquement 28% des chercheurs sont des femmes, et seulement 3% des Prix Nobel scientifiques leur ont été attribués. Faire croître la part des femmes, sous-représentées dans le domaine de la recherche scientifique: c’est la mission que se sont fixés la Fondation L’Oréal et l’UNESCO depuis 19 ans. Le 23 mars prochain, à l’occasion de...

IsraelValley Desk | Éducation

L’État hébreu s’est imposé comme une référence mondiale en matière d’innovation. Mais comment se situe-t-il dans les technologies de l’éducation ? Docteur en technologies de l’éducation et entrepreneur, Jacob (Yaki) Dayan a fondé en 2015 EdTech Israel. Il apporte son éclairage, en amont de la Learning Expedition EducPros, organisée du 14 au 19 mai 2017. – EdTech Is...

IsraelValley Desk | Éducation

Tech Women 2017 a été organisé pour encourager les jeunes femmes à opter pour des études universitaires en sciences et en ingénierie. De Kiryat Shmona (Nord) jusqu’à Ma’ale Edomim ; du Kibboutz Sasa à l’Ashdod. C’est environ 700 excellentes lycéennes ont visité le Technion, jeudi dernier, en l’honneur de la conférence annuelle Tech Women 2017 qui organisée par le Techni...

IsraelValley Desk | Éducation

EXCLUSIF ISRAELVALLEY. Très peu de personnes connaissent la réelle étendue des accords d'échanges universitaires franco-israéliens. En voilà une qui étonne. En Israël l'EMStrasbourg est liée à deux universités partenaires pour principalement l'échange d'étudiants: Université de Tel Aviv et Bar-Ilan University. L'université Bar-Ilan est une université publique à Ramat Gan...

Eyal Koren | Éducation

L'Ecole supérieure de Physique et de chimie industrielle de la Ville de Paris (ESPCI) a organisé début mars dans ses locaux à Paris, un colloque joint avec les départements de Physique et de Chimie de l’Université de Tel-Aviv sur la Physique molle. Selon le Prof. François Heilbronn "il s'agit d'un "premier pas vers des échanges d’étudiants, de professeurs et de recherches conjo...

IsraelValley | Éducation

Le premier institut d'anthropologie d'Israël va s'ouvrir, au Centre Dan David d'Études d'histoire de l'homme de l'Université de Tel-Aviv. Fruit de l'initiative conjointe de l'Université et de l'homme d'affaires américain Vladimir Shmunis, dont il portera le nom, il aura pour but d'approfondir la compréhension de l'évolution de l'homme moderne et de ses origines. Le donateur, Vladimir ...

Sivan Cohen-Wiesenfeld | Éducation

L'Université de Tel-Aviv a annoncé une nouvelle filière d'admission qui permettra, pour la première fois en Israël, d'entrer à l'université sans passer de tests psychométriques. But: "élargir l'accès au campus à d'autres couches de la population" Jusqu'à présent les étudiants étaient acceptés à l'université sur la base d'une moyenne pondérée réalisée à partir des notes...

Sivan Cohen-Wiesenfeld | Éducation

Alya, Alyah, Aliyah est un mot hébreu signifiant littéralement « ascension » ou « élévation spirituelle ». Ce terme désigne l'acte d'immigration en Terre sainte (Eretz Israël, en hébreu) par un juif. Les immigrants juifs sont ainsi appelés Olim. Au contraire, le fait pour un Juif d'émigrer en dehors de la Terre d'Israël, est appelé Yérida (ירידה : « descente ») et les ém...

IsraelValley Desk | Éducation