Nov 18

Israël : 6% de moins de touristes en provenance de France.

Authors picture

Inquiétant : en 2016, il y a davantage d’Israéliens qui passent leurs vacances à l’étranger, que de touristes étrangers qui arrivent en Israël.

La tendance devient inquiétante et mérite que l’on s’y attarde : en Israël, le tourisme sortant est supérieur au tourisme entrant. Autrement dit, il y a davantage d’Israéliens qui vont passer leurs vacances à l’étranger, que de touristes étrangers qui viennent passer leurs vacances en Israël.

L’écart va même en grandissant : depuis le début 2016, les postes frontaliers d’Israël ont dénombré deux fois plus d’Israéliens en partance pour l’étranger (5,9 millions), que de visiteurs étrangers à l’entrée du pays (2,4 millions).

Les causes de ce phénomène sont connues : pour les Israéliens, un séjour à l’étranger coûte souvent moins cher qu’une semaine à Eilat ou à Tel Aviv. Pour un étranger aussi, un séjour en Israël est plus cher qu’une semaine au Maroc ou en Tunisie, et le service n’est pas toujours du même niveau ; sans compter les facteurs politiques qui dissuadent beaucoup d’étrangers de passer leurs vacances dans un pays en guerre permanente avec ses voisins.

TOURISTES ÉTRANGERS : EN RECUL

De janvier à octobre 2016, Israël a reçu 2,36 millions de touristes étrangers ; il s’agit d’une baisse de 1,2% par rapport à la même période de 2015 et d’une chute de 5,6% par rapport à 2014.

Le chiffre des touristes étrangers en Israël ne comprend pas les « visiteurs d’un jour ». Sur les dix premiers mois de 2016, ils étaient 132.700 étrangers à entrer en Israël pour une seule journée ; c’est 50% de moins que l’année précédente.

TOURISTES DE FRANCE : BAISSE DE 6% EN 2016

En 2016 (janvier-octobre), trois pays fournissent près de la moitié des touristes étrangers à Israël : les États-Unis (535.000 touristes), la Russie (213.000 touristes) et la France (242.000 touristes).

À l’exception des États-Unis qui ont vu une hausse du flux touristique vers Israël depuis le début 2016 (+ 1,7%), les autres grands pays ont fourni moins de touristes à Israël cette année que l’an dernier : 17% de touristes en moins en provenance de la Russie et 6% de moins en provenance de la France.

ISRAÉLIENS À L’ÉTRANGER : EN PROGRESSION

Face au tassement du tourisme étranger en Israël, le flux inverse va en s’intensifiant. De janvier à octobre 2016, 5,9 millions de sorties d’Israéliens ont été enregistrées, soit un bond de 15% en un an.

Pour le seul mois d’octobre dernier, 586.000 Israéliens ont effectué un séjour à l’étranger : parmi eux, 25.000 ont effectué à l’étranger deux voyages ou plus.

Jacques Bendelac (Jérusalem)